Photo en Une : © D.R

Trax mentionnait le constructeur allemand et sa capacité à cloner synthés et boîtes à rythmes symboliques du patrimoine de l'ingénierie sonore dans un précédent article. Le prix d'une TR-808 originale est composé de 4 chiffres. Behringer en a balayé un.

Rob Belcham, Ingénieur système principal chez Music Group

En 1980, le succès de la TR-808 n'est pas au rendez-vous. Au contraire, son concurrent direct, la LM-1, créée par l'Américain Roger Linn, aux sons plus naturelles et moins électroniques, est auréolée.

Roland décide d'innover et sort 3 ans plus tard la version améliorée de la TR-808, TR-909, également un échec commercial. La démocratisation de l'objet se fera progressivement grâce à la passion que lui vouent certains précurseurs à l'image d'Egyptian Lover, de Kraftwerk ou encore de Marvin Gaye. C'est à coup de tubes tels que «  Sexual Healing » et « Planet Rock » d'Afrika Bambaata que la bonne réputation de la machine se construit. Plus tard, toute la culture pop la valie, de Madonna à Kanye West, qui lui dédie son album, 808s & Heartbreak.

   À lire également
Egyptian Lover : "Quand le mot techno est arrivé, on faisait déjà ce type de son" 

Synthopia a également relayé l'offre de la banque de son Samples From Mars qui propose un lien de téléchargement gratuit d'un 808 sample pack.

Un documentaire réunissant l'expérience de 50 artistes (Damon Albarn, Pharrell, New Order, Fatboy Slim...) avec la légendaire TR-808 a été réalisé par l'éminent producteur américain Arthur Baker.