Photo en Une : © Electro News

Chaque année, l'ambition de l'équipe Insane est de proposer un line-up magistral et éclectique. Cette année, elle a collaboré avec d’autres organisateurs d’évènements électroniques venus des quatre coins de l’Hexagone (et même au-delà) pour couvrir un large spectre musical allant de la trance à la techno jusqu'au hardcore. 

Le crew du World Trance installera sa scénographie psychédélique sur l’une des 4 scènes avec de grands noms de la psytrance comme Ace Ventura et Mandragora, ainsi que le groupe Highlight Tribe, Astrix ou Captain Hook, pour n’en citer que quelques-uns.

Les Belges de l’agence Footworxx, eux, se chargeront d’une scène orientée hardcore. Y joueront entre autres la DJ italienne AniMe, le producteur néerlandais qui ne sort jamais sans son masque blanc Angerfist, ou en encore The SATAN qui se fait l’incarnation même du diable sur scène. Les Français de WE ARE RAVE proposeront une programmation hardcore plus underground avec des artistes internationaux tels que le Londonien Sterling Moss aux mix acid-techno progressifs, NZ42 et son acidcore venue de Milan et Mr Gasmask dont les sets hybrides évoluent entre techno, acidcore et trance progressive.

   À lire également
En Provence, la culture et la techno sont des freins au FN

Pour entendre de la pure techno, il faudra se rendre à la Luberon stage. De nombreux représentants de la scène française seront présents, comme I Hate Models qui vient de sortir son EP Midnight Cults. Dans un style différent, le Français originaire du Caucase Viken Arman présentera ses mélodies lentes aux influences orientales. La scène internationale sera portée par l'Ukrainienne Nastia qui apportera une touche de techno minimale et mélancolique, et le maitre allemand du live Stephan Bodzin, tout juste redescendu des Alpes suisses où il jouait à 1000 mètres d'altitude.

Une scène intitulée « Découverte Stage » sera spécialement dédiée à la mise en lumière de jeunes talents, tous styles confondus, allant de la techno noise industrielle de Nikita à la psytrance de MoustaKor en passant par la deep house mélodique d'Üm.

Enfin, le dimanche 12 août, les rênes de la fête seront confiées à l’équipe d’Elrow. Elle apportera d’Espagne ses shows oniriques et hauts en couleur où se mêlent déguisements, confettis et bonne humeur, le tout mis en musique par la deep house de Rodriguez Jr. et la tech house des DJ's ibériques Cuartero et George Privatti.

Au-delà du line-up, le festival brille également par son lieu. C'est en extérieur et au bord de l'eau que les décors psychédéliques du festival seront installés. En marge des concerts, le festival promet aussi à son public des masterclass, des expositions, de nombreuses activités et jeux et même un concours de skate. De quoi avoir envie d'aller planter sa tente dans le Sud.

Plus d'informations sur la page Facebook de l'évènement.