Photo en Une : © D.R


L'annonce a fait l'effet d'une petite révolution Outre-Manche : jeudi 26 juillet, le ministre de l'intérieur Sajid Javid a annoncé la légalisation, dès l'automne prochain, de la consommation de cannabis sur prescription médicale. D'après le ministre du gouvernement de Theresa May, « de récents cas impliquant des enfants malades ont rendu clair que notre position sur les produits médicaux à base de cannabis n'était pas satisfaisante ». Jusqu'à présent, le Royaume-Uni était le 26e consommateur mondial de la plante à six branches. Cité par Ouest France, le Dr Tom Freeman, chercheur au King's College de Londres soutien une décision qui sera « largement saluée par la communauté des chercheurs ».

Un pas vers la légalisation de la consommation récréative ? Rien n'est moins sûr d'après les mots de M. Javid. Aussi est il précisé dans un communiqué du gouvernement britannique que les agences de régulations nationales devront établir une définition claire de ce qui constitue un médicament dérivé du cannabis. Et d'ajouter que « Les autres formes de cannabis seront maintenues sous un strict contrôle et resteront interdites à la prescription. » 

   À lire également
Le Canada devient le deuxième pays à légaliser totalement le cannabis

L'année dernière, c'est l'Allemagne qui avait rejoint la Belgique et la plupart des pays européens sur cette voie, à l'exception notable des Pays Baltes, de la Bulgarie et... de la France. Dans l'Hexagone, le débat reste ouvert sur la possibilité d'une légalisation encadrée du cannabis pour raisons médicales. La ministre de la Santé, Agnès Buzin, affirmait il y a quelques semaines vouloir aller dans ce sens ; avant de partir en campagne contre les premiers coffee shops ouverts à Paris. La France est le cinquième consommateur de cannabis au monde.

Une vidéo de nos confrères d'Euronews revient sur les derniers événements qui ont fait changer les mentalités britanniques sur la question.