Photo en Une : © Les Courants Alternatifs


Cette 4e édition est attendue. Pour cause, un line-up méticuleusement choisi et un contexte agréable et résolument efficace pour se ressourcer en cette fin d’été.
Le samedi 25 défilera une programmation rafraîchissante composée du DJ et producteur barcelonais John Talabot, fondateur du label Hivern Discs. Celui-ci n’est plus à présenter, il a joué au Festival Monticule à Saint-Jean-de-Laur et jouera le 1er août prochain au Festival Dekmantel d’Amsterdam aux côtés du DJ (et journaliste) Ivan Smagghe, à l'origine du label Les Disques De La Mort. Le jeune Renart, passionné de littérature (son blase est inspiré du roman de Renart) et de la période médiévale, présentera sa « techno moyenâgeuse ». Il est rejoint par le Parisien Saint DX alias Aurélien Hamm, anciennement en duo sous le nom de Apes&Horse, signé chez Cracki Records. Il vient de sortir la track « First Fantasy » début juillet (hommage aux heures qu’il a passées devant le jeu). 

  À lire également
Renart ouvre son esprit étrange en 50 minutes de DJ Set


Miel de Montagne (Pain Surprises Records et Délicieuse Musique) est également à l'affiche. Avec son single "Pourquoi Pas", l'ancien colloc de Jacques lâchait l'un des tubes incontestés de l'été. Il vient d'ailleurs de sortir un nouvel EP, Petit Garçon. L'on comptera sur le collectif Pardonnez-Nous, constitué de 5 DJ's parisiens, qui viennent de concocter un podcast 100% italo disco pour Trax, sur la Portugaise Caroline Letho ou encore le duo toulousain Saaad, adepte de musique ambient expérimentale. Le dimanche matin, Voiron, qui vient de sortir le track « Summer Voiron », livrera un live. L’après-midi sera rythmée par le label Macadam Mambo et ses fondateurs, Guillaume Des Bois alias Bob Bernard et Sasha Mambo, qui profitent de leur carte blanche pour inviter l'Allemande Eva Geist et le Suédois Albion. Afin de garder la forme, des cours de yoga seront mis en place. Et pour les apprentis beatmakers, des ateliers de M.A.O supervisés par l'école du mix d'Avignon seront organisés. Un vinyle shop sera enfin l'occasion pour les diggers de trouver quelques galettes entre deux ballons de vin naturel.

Car Le festival est aussi engagé. Soucieux de la protection de la planète et de ses ressources, foodtrucks et glaciers ne proposeront que des produits bio, notamment les boissons et jus du Meduz, brasseur local. Le festival travaille depuis ses débuts avec divers vignerons locaux qui intègrent à leur politique une agriculture biologique et biodynamique. Quant à la scénographie, elle s’inscrit également dans une logique écologique et DIY et se fera à partir de matériaux recyclés. Les organisateurs du festival ont concocté une formule tarifaire accessible à tous : les deux journées sont gratuites et seule la soirée du 25 de 21h à 4h est payante (10 euros la prévente). 200 places de camping seront mises à disposition ici.


Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook dédiée à l’événement.