Photo en Une : © Peopeo


Il y a quelques mois, Trax rencontrait les deux fondateurs de PEOPEO pour discuter de ce projet fou, alors qu'ils lançaient une campagne de financement participatif en ligne. Depuis le 21 juin, PEOPEO propose cette enceinte d'un format peu commun en vente sur son site internet, à 799€.

   À lire également 
VOODOO l'enceinte puissante et made in France qui se porte comme un sac à dos

Avec VOODOO, la start-up PEOPEO entend se positionner sur un marché déjà bien avancé : celui des enceintes sans fils. Sa concurrente directe, la Soundboks (849€) possède plus de puissance en décibels, mais demeure moins facilement transportable (15 kg) et plus chère. Les principales enceintes portables disponibles sur le marché grand public, la JBL Xtrem (299€) et la Bose Soundlink Color (139€), sont limitées à une puissance de 40W RMS, quand celle de la VOODOO monte à 200W RMS.

Pour beaucoup, le plus important reste l'autonomie pour ce type de produit : VOODOO propose une utilisation moyenne de quinze heures, contre douze heures à pleine puissance. C'est plus que la plupart des petites enceintes concurrentes – la Bose Soundlink s'arrête à huit heures d'utilisations en moyenne –, mais bien inférieur aux 40 heures de moyenne de la Soundboks. Comme la plupart des enceintes de cette gamme, il est possible de coupler deux VOODOO's pour reproduire un système-son en mode stéréo, directement entre elles par Bluetooth et sans utilisation d'une application mobile. Du haut de ses sept kilos, VOODOO veut aussi allier mobilité et qualité, avec un système de sac à dos et une batterie rechargeable, et une connectique en Bluetooth ou câble jack.

Après plusieurs années de développement, le résultat, labellisé « made in France », a déjà été validé par des spécialistes hexagonales du son, des MC de Chinese Man à la perle du reggae Naâman. Le Chamonix Unlimited Festival avait même choisi l'enceinte pour la sonorisation d'un set lors de sa précédente édition, tandis que Château Perché a également choisi la marque pour l'accompagner depuis deux ans.