Photo en Une : © DR


Après l'Uruguay en 2013, c'est au tour du Canada, quatrième consommateur mondial, de légaliser le cannabis. Visant à lutter contre le trafic de drogues, la loi adoptée mercredi 20 juin 2018 prendra effet à partir d'octobre prochain, pour toutes les provinces du pays. Y compris pour un usage récréatif. 

   À lire également
Marseille : DJ's et personnalités de la nuit s'engagent pour la légalisation du cannabis

L'année dernière déjà, alors que le débat battait son plein au Canada, le Nouveau Brunswick avait décidé de faire un pas vers la production légale de cannabis. Un investissement juteux pour cette province, qui y voyait un moyen de lutter contre le vieillissement de sa population et la stagnation économique. Le Canada prend ainsi un temps d'avance sur ses partenaires occidentaux, dont beaucoup sont empêtrés dans des débats sur la dépénalisation du cannabis. La France, cinquième consommateur au monde, ne semble pas avancer sur la question. Symbole de ces atermoiements, la ministre française de la Santé Agnès Buzin qui avait pourtant annoncé vouloir ouvrir la possibilité d'une consommation thérapeutique, a lancé une vaste campagne médiatique contre les coffee-shops parisiens.

   À lire également 
Les premiers coffee shops parisiens ouvrent leur porte en tout légalité

Dans la foulée du vote par le Sénat canadien, le Premier ministre Justin Trudeau s'en est félicité sur Twitter, terminant son message par « #PromesseTenue », en référence à ses promesses de campagne de 2015.