Photo en Une : © Pikes


Le 20 juin prochain, Leon Vynhehall dévoilera au Café de la Danse, à Paris, le live de son premier album Nothing Is Still qui a marqué les sorties du mois de juin. À l’image de l’album, le live n’a pas l’intention de suivre les sentiers battus. Le compositeur témoigne : « Durant la création de l’album, il y a toujours eu un sentiment de désorientation et de distorsion que j’ai eu envie d’affirmer dans le live show. » Plus qu’une conventionnelle mise en scène de la musique, le live sera ici une véritable performance multiforme, l’occasion d’une rencontre entre les trois facettes du projet Nothing Is Still : la bande musicale, le court-métrage et le roman. L'album est fortement inspiré de l’histoire des grands parents de Leon qui ont émigré du Royaume-Uni aux États-Unis dans les années 1960. Avec ce format live, l'artiste nous fait pénétrer encore un peu plus dans la narration du projet.

Pour la musique, Vynehall est allé chercher des pointures de la scène jazz londonienne dont il sera là le chef d’orchestre. Les ondes orchestrales et progressives de l’album seront appuyées par des visuels singuliers. Épaulé par l’artiste Morgan Beringer, le musicien nous livrera un spectacle visuel mêlant images de son court-métrage entremêlées et polaroids directement pris par les grands-parents de l’artiste dans les années 1960.

Leon Vynehall parle plus en détails de Nothing Is Still dans le Trax #212 spécial "Rave générale" disponible sur le store. Pour plus d'informations sur son concert-live, rendez-vous sur la page Facebook de l'évènement.