Photo en Une : © AGP


L’année dernière, déjà, la plage de Constanta avait réuni plus de 150 000 festivaliers venus du monde entier pour écouter la house technique de Hunee ou les tribulations sonores de Gui Boratto. Les trois jours de féérie sur le sable et la centaine de têtes d'affiche internationales comme Marc Romboy, Sven Väth ou encore San Proper ont convaincu les organisateurs du Neversea de rempiler pour une nouvelle édition cet été, en y ajoutant un quatrième jour de fête. 

Sur la scène principale, des DJ's EDM d’envergure internationale tels qu’Alan Walker, Axwell, Steve Aoki ou encore Armin Van Buuren, s’enchaîneront pour donner à la côte roumaine des reflets d’Ibiza. Autre scène, autres noms, le bien-nommé Temple accueillera une programmation plus « underground », avec des piliers des scènes house et techno comme Nina Kraviz, l'immortel duo Âme, Lucy, boss de l'excellent label berlinois Stroboscopic Artefact ou encore Christian Löffler et son album deep house Mare sorti en 2016 qu'il joue depuis. Sur le sable de Constanta, le Roumain Raresh jouera de sa micro house et minimal à domicile, tout comme son compatriote du label [a:rpia:r] Praslea.

La mer Noire, c’est aussi le lieu supposé d’où serait partie l’Arche d’Alliance – coffre contenant les Tables de la Loi – pour sauver l’humanité. Scène aux codes mythologiques et bibliques, The ARK (l’arche, en anglais), transportera les festivaliers jusqu’aux portes du dubstep avec un groupe comme Dope D.O.D, rappeurs hollandais puisant leurs racines dans la culture gabber, la bass music et le hardstyle. Il faudra compter sur la légende DJ Premier, l’ex-moitié de Gang Starr, qui viendra scratcher ses maxis hip-hop. Figure de proue de la drum'n'bass, le groupe australien Pendulum sera, deux ans après sa reformation, l’une des têtes d’affiches de l’arche.

Derrière la fête, les organisateurs ont une ambition d’intérêt général. Dans un pays où les structures médicales manquent cruellement de moyens, l’équipe de Neversea s’est associée à l'UNTOLD Festival pour organiser un réseau de collecte de dons du sang pour appuyer le gouvernement roumain. Une raison de plus de participer au Neversea festival : donner un peu de sang et dépenser beaucoup de sueur !

Plus d’informations sur la programmation complète et la billetterie, rendez-vous sur le site du Neversea.