Photo en Une : © DR


Après Besançon, Annœullin – près de Lille – ou encore Montpellier, c'est au tour de Paris de voir débarquer les premiers établissements de vente légale de cannabis. À quelques jours d'intervalle, E-Klop, Cofyshop et Bluedream Lab, respectivement situés dans les Hauts-de-Seine et dans les 11e et le 2e arrondissement de Paris, ont vu le jour. Les magasins proposent une gamme de produits contenant du CBD, une molécule dérivée du cannabis, dont la consommation est régulée moins sévèrement par la loi. Également extraite du chanvre, son usage est légal, tant que son taux de THC est inférieur à 0.2%. Un flou juridique dont se servent les commerçant pour vendre, en toute légalité, le CBD sous différentes formes, de la bud aux tisanes, en passant par la crème et les huiles.

Plus qu'une véritable version française des coffee shops, l'établissement fait office de substitut pour les consommateurs. Car cette version light du cannabis garde les vertus thérapeutiques de sa cousine sans en avoir les effets secondaires psychoactifs. Interpellée par 20 Minutes, La Direction Générale de la Santé rappelle que les vendeurs doivent être précautionneux : une confusion volontaire entre cannabis et CBD pouvant constituer une infraction pénale. De la même manière, le journal rapporte qu'une psychiatre y voit « une porte d'entrée pour de nouveaux consommateurs ». En attendant, d'autres boutiques devraient voir le jour dans la capitale, de quoi concurrencer les premiers magasins, qui vendent le gramme d'herbe entre 20 et 25 euros. Bluedream Lab n'a d'ailleurs pas attendu la démocratisation de ces magasins pour proposer, en plus de son local situé rue d'Aboukir (Paris 2e), un service de livraison à domicile.