Photo en Une : © D.R


L'idée est (relativement) simple : il s'agit de retransmettre les données produites par les êtres vivants sous forme de signaux électriques en musique. Depuis 2014, c'est ce que permet le dispositif proposé par MIDI Sprout. Constitué d'électrodes à accrocher sur les feuilles d'une plante et d'un boitier de conversion relié à une application, il interprète tous les signaux produits par la plante et les transforme en mélodies.

Outre par son intérêt artistique, le processus se démarque également par sa faculté à alerter de l'état de santé de la plante, selon les différents mélodies qu'elle produit. Mais depuis sa démocratisation, le gadget, devenu instrument à part entière, a vite été détourné. Un musicien y a notamment connecté un synthétiseur afin de contrôler la texture des sons produits lors de la conversion, tandis que d'autres s'amusent simplement à coller les capteurs sur eux-mêmes – les impulsions électriques émises par le corps humain et les plantes étant similaires. Et parmi les premiers acquéreurs du MIDI Sprout, certains n'ont pas traîné à tester l'objet sur leur plant de cannabis. Un rendu particulièrement planant.