Photo en Une : © 36H St Eustache


Né d'une initiative originelle du père George il y a 13 ans, le rendez-vous annuel promet un édifice à l'acoustique exceptionnelle pour ce festival à l’entrée libre co-organisé par la paroisse Saint-Eustache et le collectif Phar. Les artistes figurant sur la programmation devront se frotter à la musique sacrée en ayant pour consigne de revisiter une œuvre liturgique de son choix (gospel, requiem, negro spiritual…) pour l’aborder sous un tout nouvel angle.

   À lire également
Une cathédrale néo-gothique accueille une soirée techno et acid en Australie

Le 20 juin sonnera le top départ du festival avec la révélation raï Mohamed Lamouri, repérée sur la ligne 2 du métro parisien. Sa voix touchante résonnera dans un tourbillon de spiritualité et de poésie, aux côtés du groupe Mostla, avec qui il a déjà pu enregistrer son premier 45 tours. Le trio Blow prendra ensuite le relai pour inonder le public de nappes de synthé planantes et de riffs pop lumineux influencés par des artistes comme M83 ou The XX. Place ensuite à l’univers folk de la douce chanteuse britannique This Is The Kit, signée sur le célèbre label indépendant Rough Trade Records. La voix grave de l’artiste synth-pop Yan Wagner, dont Arnaud Rebotini a produit le premier album, se posera dès lors sur 8 000 tuyaux d’orgues au cours d'une collaboration inédite avec le jeune prodige organiste Thomas Ospital.

Moment poétique à prévoir avec les mélodies du multi-instrumentiste Chapelier Fou et ses rythmiques électroniques. Chaton, artiste révélé par Nova cet hiver et qui vient de sortir son premier album Possible chez Sony, jouera de ses rimes mélancoliques et autotunées sur une production à mi-chemin entre le dub et la pop. La nuit blanche continuera avec la voix tendre de Neysa du duo UTO, signé sur Pain Surprises, pour un momement trip-hop envoûtant. Enfin, c’est le quatuor bordelais Tample aux influences assumées de rock anglais et de pop qui clôtureront la nuit. Le lendemain, le duo Midget aux sonorités jazz folk mettra en musique un poème de Charles Péguy dans lequel Jésus s’adresse à Eve, pour finir ensuite en compagnie de l’auteur-compositeur-interprète Matthieu Boogaerts.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook du 36h Saint-Eustache.