Photo en Une : © DR


À Nantes, la mairie a lancé un projet appelé « 15 lieux à réinventer », visant à réhabiter des espaces publics laissés à l'abandon. Après avoir consulté les habitants, des associations, collectifs ou acteurs de l'économie sociale et solidaire ont pu leur soumettre leur proposition. Cette dernière, pour voir le jour, devra être sélectionnée par les Nantais lors d'un vote du 9 au 23 juin.

Hélène et Arthur espèrent ainsi investir l’ancienne galerie de l’École des Beaux Arts, dans le centre-ville, avec le 44 Tours : un bistro-disquaire consacré à la musique électronique. Leur concept a été présélectionné par la Mairie de Nantes, et parmi les 41 projets finalistes, c’est le seul qui soit lié à la musique. « On se dit qu’il y a une place à prendre » confie Hélène. Toutefois, si le 44 Tours ne gagnait pas le concours, il verra quand même le jour d’ici l’automne dans un autre local qu’Hélène et Arthur ont trouvé.

Passionnés de musiques électroniques et grands collectionneurs de disques, tous les deux ont pu constater à la fois l’importante effervescence émanant du milieu électro de Nantes, et l’absence de disquaire spécialisé en centre-ville. « Nantes est une ville un peu spéciale sur la carte des musiques électroniques. C’est devenu un écosystème très favorable à leur développement : il y a beaucoup de collectifs, d’artistes, de lieux investis dans des événements. Ce qu’il manque, c’est un lieu moins nocturne, où les gens pourraient venir en journée digger mais aussi jouer des disques, se rencontrer et discuter autour d’une bière et d’un tapas maison » explique Arthur.

C’est de là qu’est née la volonté de créer un vinyl shop spécialisé proposant une sélection des dernières sorties techno, house ou micro – entre autres – et le combiner à un bistro. Le lieu, doté d'un DJ booth de qualité, accueillerait également des producteurs et collectifs du coin ainsi que des artistes de passage à Nantes. « On voudrait qu’il y ait toujours quelqu’un aux platines, soit de façon un peu informelle, soit via des événements un peu plus organisés en fin de semaine » raconte Hélène. Le lieu vise ainsi à soutenir la scène locale en invitant la communauté d’amateurs de musique électronique dans cet espace hybride diurne de partage. « On sait qu’il y a énormément de petits DJ's ou producteurs à Nantes qui galérent à trouver des dates. On veut leur proposer de venir jouer chez nous, un peu quand ils veulent. » 

Pour l'occasion, les deux fondateurs du 44 Tours nous ont sélectionné 4 tracks reflétant leurs gouts musicaux et le spectre de leur catalogue :

Soichi Terada - Moments Of Samples

« C'est, pour nous, l'un des morceaux qui reflète le plus l'énergie que transmet Soichi à son public en live. Joie, ivresse, communion ! »

The Black Tone - Aquatic Redox (Janeret Remix)

« Line up 100% français, sur le label Nantais de Clayton Guifford. Local hero ! »

Telephones - Kanal

« On a découvert Telephones à l'Equation Festival au Vietnam en 2017. Quelle claque, il avait joué au coucher du soleil et avait électrisé tout le monde. Ses productions sont toutes à la hauteur de ses sets, éclectiques et riches. »

The Vertical - Joey Beltram

« Sorti en 1997 sur une compilation absolument géniale. Il s'agit de la bande son du jeu vidéo "Ghost In The Shell". On y retrouve entre autres Beltram, Derrick May, The Advent, WestBam, Dave Angel. Un must-have ! »

Du 9 au 23 juin 2018, tous les résidents nantais de plus de 16 ans pourront voter en se déplaçant à la mairie ou via le site de la ville. Le projet est décrit sur le site internet du 44 Tours.