Photo en Une : © DR


Il y a exactement trente ans explosait en Angleterre un mouvement culturel qui révolutionna la musique électronique. Le Second Summer Of Love (en référence au mouvement hippie et au rassemblent de milliers de jeunes durant l’été 1967 à San Francisco, surnommé Summer Of Love) désigne la période des étés 88 et 89 au Royaume-Uni durant laquelle naissaient l’acid house et les premières raves parties.

Pour lui rendre hommage, le magazine Frieze et Gucci collaborent et présentent une série de courts-métrages réalisés par différents artistes explorant les aspects sociaux, politiques et esthétiques de l’histoire de l’acid house et du Second Summer Of Love. Le premier d’entre eux, un « documentaire magique/réaliste » réalisé par Wu Tsang, nous plonge dans la culture underground de la house de New York : Into A Space of Love, déjà disponible en streaming (voir ci-dessous).

Rattrapant les courants house et techno de Détroit et de New York, ce genre nouveau avait fait éclater les codes de la musique et de la fête dans le contexte répressif du gouvernement de Thatcher. Il accompagne un mouvement d’une ampleur globale, réunissant les sous-cultures et transformant les villes fantômes post-industrielles en véritables points d’orgue culturels, tandis que les clubs plus traditionnels des grandes villes sont en déclin. Pourtant trentenaire, ce phénomène est encore chaud et les effets de ce mouvement sont encore parfaitement palpables aujourd’hui. Le Second Summer Of Love continue d’insuffler son énergie et son esprit libertaire à la culture électronique underground actuelle.

   A lire également
La BBC exhume six documentaires sur la culture rave

Les autres films, créés par Jeremy Deller, Arthur Jafa et Josh Blaaberg sont prévus pour le courant de l’année. Le trailer de ce projet est disponible ci-dessous.