Photo en Une : © DR


On en avait entendu parler sous le nom de code Remix. La plateforme de streaming musical YouTube Music (Premium) verra le jour le 22 mai prochain aux États-Unis, en Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Nord et au Mexique. Le logiciel devrait être rendu disponible en France dans la foulée, comme les inscriptions préalables au logiciel le laissent suggérer.

Le site adoptera le fonctionnement de la majorité des plateformes, avec une version gratuite et une payante sans publicité via un système d'abonnement à 9.99€ par mois. Pour se démarquer des autres, Google compte mettre à profit les données acquises de ses utilisateurs pour une personnalisation de la navigation et des suggestions plus efficaces que celles de ses concurrents. Son forfait sera également intégré, pour les utilisateurs le désirant, à celui de YouTube Red, plateforme payante de vidéos à la demande de la compagnie. Le site remplacera quant à lui Google Play Musique, qui avait été lancé en 2012 et dont les (rares) utilisateurs pourront notamment récupérer leurs données (albums déjà achetés et autres playlists).

L'entreprise du moteur de recherche prévoit aussi d'adapter son intelligence artificielle au nouveau service, en permettant de trouver des chansons sans en avoir le titre. La firme a même donné un exemple : en tapant « chanson de hipster où les gens sifflent », YouTube Music proposera de passer « Young Folks » de Peter John. Elias Roman, chef de produit, précise sur le blog officiel de YouTube : « L'écran d'accueil personnalisé de YouTube Music s'adapte dynamiquement et donne ainsi des recommandations basées sur l'historique d'écoute, mais aussi sur ce que les gens font et où ils sont. À l'aéroport ? YouTube Music vous conseillera de la musique relaxante avant le vol. Vous arrivez à la salle de gym ? On vous suggèrera automatiquement quelques beats pour augmenter votre rythme cardiaque. »

Une initiative encore inédite, mais à l'utilité toute relative, qui ne permet pas de se prononcer quant au succès du logiciel. YouTube Music va devoir s'imposer face à Spotify, Apple Music et Deezer ; les trois principaux concurrents dominent actuellement le marché du streaming musical. Tim Cook, actuel PDG d'Apple, avait annoncé le 15 mai dernier qu'Apple Music compte désormais plus de 50 millions d'utilisateurs, face aux 75 millions d'abonnés de Spotify. Reste à savoir si la bibliothèque de YouTube Music sera aussi dense que celle de son grand frère, et si l'on pourra y retrouver les morceaux à 200 vues sur la plateforme vidéo ; un atout majeur qui pourrait bien porter la compagnie en tête de gondole.

   À lire également :
Apple Music s'ouvre au mix et rémunère les artistes