Photo en Une : © Felix Hohagen


À peine six ans à sévir sur les côtes adriatiques et déjà toutes ses dents : le Sonus n’a plus à gagner en maturité, tant la programmation et le cadre qu’il propose ravissent ses fidèles. Proposant pléthore d’activités, c’est un véritable parc d’attractions qui se forme pendant cinq jours, avec son saut à l’élastique, son bar taillé dans la glace, ses jet-skis, son parcours de wakeboard… Et même son stand de poppers. Une farandole folle à laquelle vient s’ajouter une programmation digne des plus grands festivals, mélangeant les DJ’s phares du moment à une sélection pointue qui s’affirme un peu plus chaque année.

   À lire également
En Croatie, les plus gros DJ's du monde en mode comme à la maison

 

Du parcours parfait, nous vous donnons les bons plans. Outre la belle brochette d’artistes confirmés et encensés depuis longtemps déjà tels qu’Adam Beyer, Âme ou encore Amelie Lens (que l’on vous annonçait lors d’un précédent article), certains éléments méritent un arrêt sur image pour prendre le temps de les écouter. À commencer par la micro roumaine, vrombissant depuis près de dix ans maintenant sur la scène européenne, représentée au Sonus par le label [a:rpia:r] ; Rhadoo, l’un des membres fondateurs, sera accompagné de ses compères Raresh et Praslea, dont l’excellente fusion des deux crée un nouvel artiste tout autant talentueux : Praslesh. Une ambiance groovy, laissant place à la basse avant tout et aux sonorités subtiles et discrètes, idéale à apprécier sous le soleil, cocktail à la main, lunettes de soleil et pieds dans le sable.

Artiste incontournable de la nouvelle scène, la jeune Peggy Gou fait rugir les soundsystems d’Europe à coups de house, mais ne se limite pas à un genre. Prônant l’éclectisme dans ses sets, disco, funk et même techno y trouvent leur compte, créant une ambiance unique à chaque mix. Capable de tout, elle se retrouve aussi bien au programme d’une soirée curatée par DJ Harvey que dans les méandres d’Ibiza et ses soirées strass et paillettes Circoloco. De passage dans tous les festivals référents, la jeune Allemande d'origine coréenne est à découvrir pour ceux qui n'ont jamais eu l'occasion d'assister à ses véritables performances de caméléon.

On ne s'arrêtera pas en détails sur les autres artistes qui ont déjà convaincu des centaines de milliers de festivaliers de les suivre à travers le globe. Mais rappelons tout de même que le roi de la minimal Ricardo Villalobos sera là pour surprendre l'audience de sa sélection toujours plus pointue. Dans un style tout aussi orienté micro et minimal, la talentueuse Sonja Moonear occupera le booth pour le plus grand plaisir des danseurs invétérés. Et si soleil rime plus avec house que techno, lorsque la nuit tombe il n'y a plus que l'obscurité d'artistes comme Rødhåd, Jennifer Cardini, Len Faki ou encore Chris Liebing pour une foule endiablée.

Et autrement que par ses artistes, c'est par sa localisation et son décor naturel que le Sonus promet une expérience singulière. L'île de Pag, l'une des plus désertes de la côte croate, est quasiment inhabité, ce qui en fait le terrain de jeu idéal pour des vacanciers adeptes de volumes sonores élevés. Outre ses activités, le Sonus propose également un bateau, dont le line-up est confié à Trax : le Trax Boat Party – l'année dernière, nous y avions envoyé le duo K.O.D composé de Cabanne et Lowris. Une scène atypique, en pleine mer, qui vient s'ajouter aux trois autres scènes principales, pour toujours plus de contenu. Artistes talentueux, cadre idéal et utopique, sable blanc, soleil et jet-ski... A-t-on besoin d'en dire plus ?

Pour plus d'informations sur la programmation complète et la billetterie, rendez-vous sur le site du Sonus Festival.