Photo en Une : © Philipe Levy


Le festival semble ne rien avoir perdu de ses fondamentaux, malgré le départ de son fondateur et directeur artistique en janvier dernier. Avec une programmation de nouveau éclectique, le festival accueillera Jon Hopkins, qui défendra son nouvel album Singularity, et James Holden, déjà passé par le festival BBmix en 2017. Et c'est Mogwai, groupe écossais emblématique du post-rock, qui inaugurera cette nouvelle édition du festival le 25 mai, à la Grande Halle de la Villette.

Le lendemain, de 14h à 20h, trois lieux seront le théâtre de concerts à ciel ouvert, accessibles gratuitement, où se produira – entre autres – Kelly Lee Owens, protégée de Daniel Avery, à la techno minimaliste envoûtante. Le soir, Anna Von Hausswolff, prêtresse d'une musique drone où se mélangent scream et mélodies hypnotisantes, accompagnée du shoegaze désinvolte d'Exploded View et des cultes Marquis de Sade. Rebelote dimanche, avec les sets en plein air des Québécois de Essaie Pas et leur ambiance teintée d'EDM et de rock alternatif, et le R'n'B aux lourdes basses de la mystérieuse ABRA. Après d'autres soirées-concerts prévues dans Paris, comptant le passage de Deerhunter au Cabaret Sauvage et Car Seat Headrest au Trabendo, le festival prendra fin le mercredi 30 mai au Trabendo, avec le concert de John Maus, à la synth-pop décomplexée, accompagné de l'électro plus calme de Kate NV. Un village label, sorte de mini-disquaire day, accueillera une cinquantaine de maisons de disque actuelles.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook de l'évènement.