Photo en Une : © Rémy Golinelli

Depuis 3 ans déjà, le Woodfloor (la scène haute du bateau, sur le pont)  est confié à la scène parisienne montante toute la saison estivale, un soir par semaine. L'occasion de leur donner une grande visibilité et de permettre la découverte de nouveaux talents. De quoi rendre difficiles (mais pour la bonne cause) nos jeudis matin au boulot !

Fusion mes couilles ouvrira le bal le 16 mai en proposant un line-up alléchant réunissant Nikolajev, Puzupuzu, J. Lindroos et Hanah.

   A lire également
Fusion mes couilles: pourquoi tout le monde parle de ces nouvelles soirées parisiennes

Ce sera ensuite au tour de l'incontournable disquaire Techno Import (le 23 mai) de prendre le contrôle du pont. L'on comptera certainement sur la présence d'Amarou, résident de Concrete très proche de cette institution de diggers, mais également Mazen, maître des lieux et fin connaisseur de la galette depuis plus de 25 ans, que l'on vous présentait dans le Trax #211 actuellement en kiosques. Le mois de mai s'achèvera finalement avec le label Renascence, le 30 mai, sur lequel l'on retrouve notamment des signatures de Raär et Pépe. S'en suivront aux mois de juin et juillet les plateaux du crew Swarm puis de la webradio Rinse France le 13 juin, du collectif Subtyl (20 juin) ou encore du webzine et organisateur Dure Vie (27 juin). Une sélection qui englobe tout le spectre de la diversité de la scène parisienne, des organisateurs plus alternatifs (comme les organisateurs de soirées warehouse Distrikt, le 4 juillet) aux habitués des grands clubs, dont Haïku, le 11 juillet, qui invitait récemment Dixon et son label Innervision au T7.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook de Concrete.