Photo en Une : D.R.

Situé à équidistance des deux quartiers les plus effervescents de Marseille, le Wild Disco Club est niché dans un espace atypique autrefois dédié à la construction des voiliers. En sous-sol, le club prend la forme d’un long couloir d’une cinquantaine de mètres de long sur 5 mètres de large et veut son ambiance intimiste. Chaque aspect de ce lieu d'une capacité de 300 personnes a été pensé et choisi avec soin par Clément, directeur artistique du club qui s’occupait déjà des Jardins Suspendus, l'un des rares bastions de la house à Marseille.

C’est justement en réponse à ce manque d’espace dédié à la scène house et disco marseillaise que le Wild Disco Club a pour vocation de devenir le rendez-vous régulier des artistes locaux. Les soirées du jeudi et du vendredi, gratuites, seront consacrées à l’invitation de résidents house exclusivement marseillais, tandis que les samedis soir (entrée à 10€) accueilleront des artistes réputés (comme Alex From Tokyo le 21 avril ou DJ Gregory le 9 juin) pour des sets all night long qui cristallisent l’esprit du projet. « Ça fait rêver de pouvoir assister à une performance d’un DJ qui construit un set unique, juste pour nous. C’est un format qu'on affectionne parce qu'il permet à l’artiste de donner tout ce qu’il a, de construire une progression dans sa musique et une complicité avec le public », explique Clément. Derrière sa programmation artistique se cachent une recherche et une étude attentive des DJs qu’il invite, et la volonté d’établir un pont entre l’ancienne génération (avec le vétéran DJ Oil) et la nouvelle (Alfred Jr., Fragg), pour créer une véritable famille.

La scénographie et la décoration du lieu entrent en résonance avec l’identité du club : elles plongent le public dans un univers scintillant qui fait écho à l’esthétique du disco, mêlant boules à facettes et ambiances lumineuses veloutées. Pour l’équipement, Clément explique le choix d’un sound-system signé Amadeus : « La superficie du club nous permet de ne pas avoir à miser sur une grosse façade de son, mais plutôt de répartir la diffusion de façon équilibrée. La house et la disco sont des musiques au spectre large, avec des aigus, des basses, des voix… L’Amadeus sonne de façon limpide, et colle parfaitement à ce style de musique. » Le Wild Disco Club aspire à proposer l'un des sons les plus propres de Marseille.

L’accent est également mis sur l’esprit positif du lieu et la qualité de l'équipe, qui rendront au club toute la joie et l’enthousiasme qu'inspire le disco. « Moi, en tant que client de club, ce dont je rêve c’est d’avoir une sécurité bienveillante qui sourit, un espace climatisé où l’on n'étouffe pas quand on danse, un service au bar content de travailler, et ce, avec des prix abordables. », Clément raconte que ce sont ses propres frustrations, créées par ce qu’il ne parvenait pas à trouver dans les autres clubs, qui l’ont motivé à ouvrir un lieu qui prendra soin d'un public passionné.

Le Wild Disco Club accueillera ses premiers danseurs les 20 et 21 avril 2018. Ce week-end d’opening gratuit sera gratifié par la présence de DJ Oil, Fragg et Alfred Jr le vendredi soir, et par Alex From Tokyo toute la nuit du samedi.