Photo en Une : © DR


Amsterdam, Barcelone, São Paulo, Tel Aviv… Et désormais Santiago. Le DGTL sévit sur trois continents, tout au long du printemps et de l’été, depuis plusieurs années. Généralement d’une durée de deux jours, ses éditions ramènent des dizaines de milliers de fidèles devant des artistes internationaux de renom. Cette année, exporté sur les terres d’origine de Ricardo Villalobos, DGTL ramène avec lui des artistes habitués du festival au Santiago Business & Conference Center, au pied du Parque Titanium de la capitale chilienne.

Figure de proue de la techno berlinoise, Ben Klock viendra apporter une touche Berghain au DGTL. Il sera accompagné dans le genre virulent par DVS1, autre résident du célèbre club allemand, ainsi que Chris Liebing. Dans un style moins sombre, le duo suisse Adriatique, également présent aux line-ups des autres éditions du DGTL, viendra faire rugir le soundsystem du festival. Âme occupera le booth en compagnie de Gerd Janson, pour un b2b coloré variant entre techno groovy et house ensoleillée. Et après un live de Red Axes, on ira écouter le set de Job Jobse, qui ramènera avec lui la belle ambiance et les pures sélections musicales du Dekmantel.

À noter que le DGTL ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Une autre ville où le festival ira se déporter devrait être annoncée avant la fin de l'année. Toujours dans cet objectif de promouvoir la musique électronique aux quatre coins du globe, mais aussi de s'exporter avec son programme éco-responsable et favorable au développement durable.

Pour plus d’informations sur le programme et la billetterie, rendez-vous sur la page Facebook du DGTL Chili.