Photo en Une : © Thomas Roussel


En octobre 2017, Lost In Space voit le jour sur Axis Records, le label du DJ. Des sonorités qui rappellent Planets, son dernier album sorti en juin 2017, et une dimension astrale qui fait voyageur l’auditeur dans un univers spatial profond ; la multitude de riffs et glitches sonores rappelleront même à certains l’ambiance des films de science-fiction rétro, façon 2001, l’Odyssée de l’espace ou Rencontre du troisième type.

   À lire également
Jeff Mills enregistrera son prochain album avec l'orchestre symphonique de Toulouse

 Composées conjointement avec l’Orchestre National du Capitole, ce dernier jouera donc les mélodies de Lost In Space à la Halle aux Grains de Toulouse, sur trois soirs. En présence, bien évidemment, du pionnier de la techno de Detroit, ainsi que de l’excellent Prabhu Edouard, aux percussions. Un schéma qui rappelle le Blue Potential de 2009, où Jeff Mills avait repris les titres phares de sa carrière – notamment l’inoubliable “The Bells” – avec l’orchestre philharmonique de Montpellier. Dans la capitale occitane, il s'agira ici d'une première mondiale, mise en scène et en lumière par l’excellent Yves Pépin – à qui l’on doit notamment la scénographie des JO de Pékin en 2008.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse. Vous pourrez également retrouver le live du 6 avril à 20h sur le site de Medici TV ainsi que celui d'Arte Concerts.