Photo en Une : © Kumquat


Le projet est né d'une rencontre entre cinq noctambules, passionnés de musique électronique et de scénographie, tous issus du milieu du spectacle et de l'évènementiel. Une ambition qui prendra vite la forme d'un travail quotidien collectif. « On se connaît depuis relativement longtemps, c'était d'abord un petit plus à côté de nos boulots. Mais petit à petit, les choses ont pris de l'ampleur. On a commencé à mettre en commun notre savoir-faire individuel, et le proposer collectivement. » La Bellevilloise, lieu réputé de la fête parisienne, accueillera leur deuxième Maxi Format, exemple de leur expertise, ce vendredi 30 mars. La première, à la déco atypique et à l'ambiance chill, avait su contenter le public par sa capacité à métamorphoser entièrement la salle parisienne tout en écoutant du son. Plus que visuel, le concept du Maxi Format est également d'amener une histoire en musique au fil de la soirée, passant progressivement d'un style world music à de l'afro-brazil, pour ensuite s'orienter vers le funk, le disco, la house, et parfois, plus tardivement, la techno.

Depuis sa création, Kumquat recherche cet éclectisme musical en proposant des programmations variées. La volonté de plaire aux différents publics est une marque de fabrique : l'ouverture d'esprit est de mise. C'est dans cette optique que les trois DJ's résidents de la maison – Turnbalism, P'ears et JEM – se complètent avec un style propre à chacun. Ils seront épaulés par le crew D.KO Records, représenté par un b2b flamboyant entre le président Mézigue et le jeune prodige Flabaire. « Le fait d'amener un ou des guests à la soirée, ça nous permet aussi d'apporter un caractère fort supplémentaire qui s'inscrit dans notre projet. »

En combinant un espace club et un espace « centre aéré » qui propose différents ateliers de tatouage, maquillage et photocall – et même une table de ping-pong –, le collectif entend donner (à nouveau) un tout autre relief à la Bellevilloise. « On connaît très bien la maison, on peut vraiment s'y épanouir. » Côté scéno, Kumquat réserve donc au public une ambiance atypique, au thème tropical réalisé main dans la main avec le collectif Dplyent. Jungle et transpiration seront donc au rendez-vous pour créer un espace de danse unique. Et Kumquat ne s'arrête pas là, en voulant rendre l'immersion totale. « On a travaillé sur l'élaboration d'un projet en réalité virtuelle mêlant musique et vidéo. On a tourné un contenu vidéo 360° sur le toit de La Bellevilloise il y a quelques semaines, en compagnie d'un artiste. » Pour ce faire, le collectif s'est récemment rapproché de la boîte de production AllOvr, afin de donner vie à cette idée. « Un stand animation permettra aux gens de visualiser la vidéo via l'utilisation d'un casque de réalité virtuelle. »

Pour plus d'informations sur le Maxi Format de Kumquat, rendez-vous sur la page Facebook de l'évènement.