Depuis 2015, la DJ originaire de Hambourg Helena Hauff développe son label 100% vinyl Return to Disorder, et produit des artistes allant du rock psychédélique à l'electro acid. Si la techno reste son terrain de prédilection, elle n'hésite pas à s'aventurer du côté du post-punk cher à son ancien repaire, le Golden Pudel. Une combinaison qu'elle servira au public rennais le 24 mars prochain.

   A lire également
Helena Hauff : “Il y a toujours eu des nerds comme nous pour faire de l'electro dans leur chambre”

Dans la même veine, The Hacker présentera son live Amato, déjà rodé sur les scènes de Nuits Sonores et à la Warehouse de la Belle Electrique. Oscillant entre new wave, acid et techno, ce live machines dresse une rétrospective nerveuse de sa longue carrière, marquée par les années electroclash dont il fut l'un des chefs de file en France, aux côtés de Miss Kittin et Vitalic. Les synthés entêtants seront aussi à l'honneur avec  le set de December, moitié du duo Soft War avec DJ AZF. Pour s'échauffer, voici 10 morceaux techno-EBM compilés par le bougre. 

Le 1988 Live Club, avec ses trois salles, s'efforce de satisfaire tous.tes les danseurs.euses, et prévoit donc une seconde ambiance groovy et musclée, portée par la figure de la Chicago house Jamie 3:26. Le Londonien Aaron L, résident de la Worldwide FM de Gilles Peterson, saura aussi maintenir le public sur la pointe des pieds et les bras levés toute la nuit.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l'évènement.