Photo en Une : © D.R.

Sapiens Talks, c'est un concept qui se base sur la parole. Imaginé par Agoria, son premier opus tendait le micro à l'entrepreneuse Emmanuelle Duez. Cette fois, c'est l'inénarrable Jacques qui donne de la voix, pour une heure de confidences et d'envolées, disponible en édition vinyle limitée à 500 exemplaires.

Entre deux haïkus truculents ("Le LSD est un démaquillant pour cheval, le caisson de basses est un taser pour ego"), l'énigmatique musicien se livre comme rarement dans une conversation avec Agoria, dont les interventions sont coupées. Société, vie privée, humanité... Les sujets les plus variés y passent, toujours analysés avec spontanéité par Jacques. Peut-être la meilleure façon pour un artiste de se rapprocher de son public, et de continuer à exprimer sa créativité après s'être fait dérober la quasi-totalité de son matériel.