Photo en Une : © La Carène


Vous êtes bretons.nnes ou vous avez décidé de vous exiler pour un week-end dans ce port à la pointe de la France ? Le festival Astropolis nous a concocté un programme prometteur et riche en expériences inédites, pour les grands.es amateurs.rices et les passionnés.ées de musiques électroniques, pour les curieux.ieuses, mais aussi pour les plus jeunes.

Dès ce soir, jeudi 22 février, vous pourrez assister, au théâtre du Mac Orlan, à « une interprétation créative, inattendue et ambitieuse de l’œuvre de Steve Reich, pionnier de la musique minimaliste et précurseur des boucles hypnotiques ». Cette performance intitulée « A Tribute To Steve Reich » sera réalisée par Chloé et Vassilena Serafimova, entre les synthétiseurs de l'une et les percussions de l'autre, pour un « voyage cosmique et poétique ». Demain, vendredi 23 février, seront jour de marché et jour de fête. Pour les chineurs.euses, un Vinyl Market aura lieu dans le centre d'art contemporain La Passerelle entre 14h et 20h, puis commencera la première soirée Bunker Palace, au club La Carène, à partir de 22h et jusqu'à 4h. Dans cette « grande messe noire » joueront notamment les très attendus.es DJ Stingray, Charlotte de Witte et Legowelt.

Samedi après-midi, deuxième jour de marché. Mais aussi les explorations sonores que le collectif Brestois Velizion organise : toute une demi-journée consacrée aux découvertes de machines analogiques dans les Ateliers des Capucins. Cette immense friche industrielle récemment réhabilitée et reliée au téléphérique abritera des lives ambient, drone et electro, mais aussi des ateliers de rencontres autour des machines cultes de Roland. Look Mum No Computer, le grand bricoleur londonien, très Do It Yourself présentera quelques-unes de ses inventions, tandis que d'autres démonstrations et initiations seront animées par le crew rennais NVNA et le fabricant de pédales Touellskouarn.

Une conférence sera tenue par le journaliste et auteur Olivier Pernot, « Un siècle de musiques électroniques », ponctuée d'anecdotes, de chroniques et bien évidemment de musique. Parallèlement, le jeune public (mais aussi les adultes) pourra s’initier à la création sonore dans les ateliers du Cool Bus de La Carène, avec l’artiste Vincent Malassis. Après la création, c'est la récréation, à l'Astroboum de 16h à 17h30.

La nuit, deuxième soirée Bunker Palace, toujours à La Carène, dans une ambiance plus house et groovy. En tête de file, le légendaire Kerri Chandler vous guidera, très bien suivi par Hunee, O'Flynn et Sonic Crew. Tout aussi prometteur, Astropolis confie l'Astroclub de minuit à 7h à la très florissante scène bretonne. Les 6 labels suivants auront carte blanche pour une « BZH Labels Night » : Midi Deux Entertainment, Astropolis Records, Poussière d'Époque, Tripalium Corp, Eddy Larkin et Lost Dogs Entertainment.

Pour plus d'informations, on vous invite à vous rendre sur le site de l'édition hivernale du festival Astropolis.