Photo en Une : © Franck Fernandes / Nice Matin

Un tube ("Fade Out Lines") en N°1 sur iTunes dans près de 20 pays, des vues qui se comptent en dizaines de millions sur YouTube, une consécration aux 31es Victoires de la Musique en 2016 avec The Wanderings of The Avener, meilleur disque électronique de l'année... Le Niçois de 31 ans avait plus d'un argument à faire valoir pour cette nomination comme chargé de mission au "développement des musiques actuelles et [de] l'aide à la création musicale".

À ses côtés, sept autres personnes issues de la société civile ont été désignées pour mener de missions "relevant de l'intérêt général de la ville de Nice". Dans les colonnes de Nice Matin, le producteur dit avoir avant tout accepté par "amour pour sa ville". "Je suis né ici, je sais ce qui m’a manqué pour grandir plus vite. Je sais ce que l’on peut améliorer. [...] Il manque à Nice un lieu comme la Villa Médicis à Rome, où l’on peut accueillir des artistes du monde entier."

Peu de détails donc, à ce stade, sur les initiatives concrètes envisagées par The Avener. Contacté par Trax, son management a fait savoir qu'il travaillait actuellement sur la finalisation d'une liste d'idées.