Photo en Une : © DR


Le teknival du premier mai 2017 avait fait beaucoup de bruit. Organisée dans l'illégalité après des arrêtés préfectoraux qui lui étaient spécialement dédiés, la teuf la plus symbolique du mouvement de la fête libre avait tout de même réuni pas moins de 60 000 festivaliers et environ 150 sound systems internationaux. Une digne descendante de la toute première édition, en 1993 à Beauvais, qui avait vu les légendaires Spiral Tribe et huit autres collectifs monter "le premier teknival libre et massif d'Europe" comme l'indiquait leur flyer. 25 ans plus tard, le mouvement a pris de l'ampleur, mais les même questionnements demeurent.

Alors, cette édition 2018, légale ou illégale ? « Ce sera à l'Etat de choisir », écrivent les organisateurs sur leur page Facebook, qui promettent un événement « massif et radical ». Ils ont déjà démarché les services de l'État en déclarant le rassemblement, et en proposant différents terrains. Il s'agit d'abord de pouvoir assurer un nettoyage efficace, surtout après l'affaire du TekSud Reload qui a fait pleuvoir les réquisitions pénales sur les organisateurs présumés. Mais le but est surtout d'assurer une présence des secours et des associations de réduction des risques digne de ce nom, car la précédente édition avait était entachée par un décès. Un drame rare pour cette fête revendicative qui était organisée en totale légalité jusqu'en 2015.

« Nous voulons être considérés comme les autres cultures : pas de miradors et de barbelés autour de notre fête, pas d’armada de gendarmes mobiles pour désosser nos camions à l’arrivée, un site connu suffisamment à l’avance pour nous organiser, de l’aide pour assurer des secours et une réduction des risques dignes de ce nom, du temps pour installer, festoyer et nettoyer sans être poussés dehors par des matraques avant de pouvoir finir de cleaner le site. »

   A lire également
Avec 60 000 participants, le plus gros teknival depuis 10 ans vient de s'achever

Il est possible de s'inscrire en tant que sound system ou pour tenir un stand à l'adresse teknival2k18@gmail.com. Un fichier doodle a aussi été prévu pour les inscriptions de bénévoles.