Photo en Une : © Jacob Khrist

Une deuxième édition nomade du Red Bull Music Festival va se dérouler en France sous le signe de l’éclectisme. À compter du 11 mars prochain et pendant plus d'un mois, les festivaliers de nombreuses villes de France assisteront à une série de rencontres, concerts, DJ sets, soirées et workshops consacrés à la production musicale. 

D’abord, un ciné-concert unique d’Irène Drésel à la Cinémathèque Française de Paris. Nous avions récemment parlé de cette artiste aux influences deep techno, puisqu’elle a été lauréate du dispositif Séquence 2018. À l’occasion de l’ouverture du Red Bull Music Festival, elle réalisera une performance — dans le cadre du Festival du Film Restauré, « Toute la mémoire du monde » — autour du chef-d’oeuvre Loulou, de Georg Wilhelm Pabst.

Le 23 mars 2018, direction le Havre, où la salle Tetris (dont nous avions rencontré le propriétaire) accueillera un workshop gratuit avec Superpoze. Le début de soirée le verra rejoindre sur scène son collaborateur Lomepal, pour un concert. Troisième étape, un workshop diurne (sur le thème du live sampling) du multiinstrumentiste et beatmaker hollandais Simon Akkermans — aka Binkbeats — au Confort Moderne, à Poitiers. Binkbeats est notamment connu pour ses reprises live de producteurs comme Aphex Twin ou de Flying Lotus, un carton sur YouTube.

Pour la programmation nocturne, place à un concert de Binkbeats lui-même, accompagné du trio sud-africain Batuk ainsi que de la star du gqom, DJ Lag. L'épopée musicale continue dans l’incontournable salle du Chinois à Montreuil : la compositrice française Oklou viendra y présenter son nouvel EP, The Rite Of May, accompagnée d’autres artistes dont les noms doivent être annoncés prochainement. Pour sa cinquième date, le Red Bull Music Festival fait une halte à Brest et en profite pour s’associer à son homologue breton Astropolis.

Les deux festivals laisseront carte blanche à l’artiste électronique Krikor, au détour d’un workshop, et d’une soirée club — de minuit à 4H — au Cabaret Vauban. Krikor sera rejoint par ses compères amateurs de sonorités analogiques : le Londonien Funkineven (boss du label Apron Records) et les Belges Condor.

The Hacker viendra investir le Studio Plus 30 à Paris, le 13 avril. La tournée s’achève finalement dans la ville de Saint-Étienne, où le festival s’associe au rendez-vous stéphanois Positive Education. Ils programment ensemble l’américain Beau Wanzer — originaire de Chicago —, pour un workshop suivi d’une soirée club de minuit à 6H à La gare du Clapier. Cette soirée du 27 avril 2018 marque la fin du Tour de France initié par le Red Bull Music Festival. Si avec ça, ils ne repartent pas avec le maillot jaune.

Pour davantage d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de Red Bull Music Events.