Photo en Une : Les Marseillais de Metaphore Collectif sont plein d'amour. © Pauline Chabrol

C'est un plan à trois aguicheur qui nous a été révélé hier, pour la Saint-Valentin. Le genre de sauterie tellement excitante que nos chastes esprits n'avaient même pas osé y penser. Brothers From Different Mothers, Positive Education et Metaphore Collectif vont lancer ensemble une tournée d'ampleur nationale. Leur concept : "Partir à la conquête des caves, salles, clubs, festivals, hangars et terrains vagues de l'Hexagone avec l'intention d'y exporter le son de la maison".

Très actifs, les Lyonnais (d'origine, et installés pour certains à Marseille depuis peu) de BFDM tiennent la comparaison avec les plus grands labels, et s'exportent jusqu'au Berghain. Leur "boss tyrannique" Judaah nous avait déjà donné un aperçu de ce dont sa clique est capable, entre atmosphères UK et breakées. Du côté de Saint-Étienne, l'équipe de Positive Education a su se tailler une sérieuse réputation dans le milieu de la techno industrielle et de la musique expérimentale avec son festival d'hiver éponyme, en seulement deux éditions. A Marseille, les minots de Metaphore Collectif sont connus depuis 2010 pour faire vibrer les nuits phocéennes à grands coups de techno et de musique alternative, tant sur la scène underground qu'en participant à des évènements officiels comme le RIAM et le B:on Air.

"On est très amis depuis des années. C'est une idée qui est née en rigolant, et de fil en aiguille, ça semblait de plus en plus faisable et cool" explique Julie Raineri, membre de la famille marseillaise. Comme le Lyonnais Judaah, elle est bookeuse dans la société de production Bi:Pole. Elle a réussi à monter une collaboration avec Les Fils de Jacob, les Stéphanois de Positive Education.

En tournée de Lyon à Marseille, en passant par Paris

"C'est avant tout une bande de potes, on veut faire ça a l'arrache et que ça marche. Notre logo violet et noir qui clignote par exemple, c'est quelque chose d'un peu bourrin qui ne fait pas sérieux. On a la même vision de la fête, loin des dérives commerciales, et on gère tout nous même de A à Z. On proposera à chaque fois un artiste de chaque collectif pour faire naitre des b2b improbables, on veut que ce soit varié et évolutif".

À partir de leurs initiales, cette union a été ironiquement appelée BPM ("un nom à prendre au millième degré"), et accouchera d'un premier petit le 29 avril au Sucre de Lyon, composé d'un live de BFDM, un autre de Metaphore et de deux DJ set de Positive Education. Une autre date est prévue le 2 juin sur la scène du festival Le B:on Air à Marseille. Cerise sur le gâteau, une 75021 leur sera entièrement dédiée à la Station de Paris le 28 juillet, puis une autre date au Cabaret Aléatoire de Marseille le 20 septembre. Orgasmique.