Photo en Une : © Luis Amella / Amdo Photography

Le festival le plus passionnant de Suisse est un habitué des programmations alléchantes et éclectiques. Après plus de deux semaines de musique et de danse à Genève, il est temps de profiter du bouquet final qui illuminera la scène du Grand Central pendant trois jours. La scène principale du festival se trouve dans un bâtiment monumental : elle occupe l'un des huit étages des anciens locaux de la CFF (la SNCF suisse).

Et ça commence le jeudi 15 février à 21h avec Le Voguing c'est chic, deuxième édition, mais même casting que l'année dernière : Lasseindra, Betty, Teki Latex et l'invité surprise de cette édition, Kiddy Smile. La superstar parisienne du genre, icône du clubbing queer, devrait jouer son tube "Let a Bitch know" pour faire poser toutes celles et ceux qui se seront essayés au workshop voguing, de 21h à 22h.

Le vendredi, c'est sous le signe des années 1990 que danseront les festivaliers, de 23 h à 6 h, pour le Motel x Rave 90's. En tête d'affiche, deux parrains : les excellents DJ Skull et DJ Bone, respectivement représentant des origines de la house de Chicago et de la techno underground de Detroit, qui vont puiser dans leurs bacs pour enchainer les classiques et les pépites méconnues.

Enfin, le samedi, ce sont deux Amstellodamois qui occuperont le haut de l'affiche de la Closing Party, pour une ambiance house colorée. San Proper prendra la main pour débuter les festivités sur une ambiance disco, avant que Young Marco, lui aussi habitué du label Rush Hour, vienne jouer l'un de ses mixes éclectiques teintés de musiques du monde.

Ces trois derniers jours d'Antigel, c'est aussi du rock. Suisse, avec  Nostromo et The Young Gods, et hybride, avec The Crags, le jeudi. Ou même pop, avec Blonde Redhead le vendredi. Le samedi sera marqué par le folk de Glen Hansard, et par l'évènement Charlotte Gainsbourg, qui viendra chanter les titres de son album Rest. Ça va chauffer à Antigel.