Photo en Une : © Les Eveillés

L’IESA est une école qui forme aux métiers de l’art et de la culture, et c'est à son BDE que l'on doit la création de l'évènement No Frontier. Loin du cliché week-end d'intégration/open bar qu'évoquent forcément ces trois lettres, les étudiants ont pris le pari d'allier fête et projet militant. À partir de 16h, il invitent dans leurs locaux des acteurs sociaux qui aident les réfugiés à s’insérer dans la vie active. Un moment d’échange précieux, autour de cette crise humanitaire sans précédent, et des moyens qui existent pour s'engager aux côtés des personnes touchées. Trois associations seront présentes : Eat & Meet Bus - qui représente « l’intégration par la cuisine » -, Utopia 56 - qui organise du bénévolat auprès des réfugiés - et Singa France - vecteur d’intégration des réfugiés à travers l'entrepreneuriat.

Dès 20 heures, la nuit continue au Petit Bain, où des artistes viendront célébrer la mixité culturelle à travers des sonorités hip-hop, soul, techno et house. On retrouve, afin de débuter la soirée sur les chapeaux de roues, Edgar Sekloka - aka Suga - qui produit un rap old school, influencé par des pontes comme NTM ou IAM. Il forme avec Gaël Faye - son acolyte de mic et auteur de Petit Pays, prix Goncourt des Lycéens 2016 - le duo Milk Coffee and Sugar, que l'on a notamment retrouvé en featuring avec Oxmo Puccino. York est le deuxième artiste programmé pour la soirée : il est un interprète dont la musique est une savante hybridation entre jazz, soul urbaine, pop et musique électronique. Le groupe Form - dont le premier EP, Underwater, est sorti en novembre 2017 - viendra apporter sa touche groovy, avant de laisser place au producteur house Paulinho, étudiant à l'IESA de jour, qui mettra tout en oeuvre pour faire vibrer le dancefloor jusqu'à minuit. 

Et si vous ne pouvez pas vous rendre à cette soirée, allez donc faire un tour du côté de cette liste dressée par Mediapart, qui recense (de manière non exhaustive) les initiatives françaises qui aident les réfugiés. À Paris, Aladdin, papa des squats Pipi-Caca, Péripate et Freegan Pony, vient lui d'ouvrir un lieu d'accueil pour les mineurs isolés, la Maison Rose. Les dons et les propositions de bénévolat sont les bienvenus.

Les places pour No Frontier sont en vente sur la plateforme de crowdfunding Ulule. Plusieurs niveaux de contrepartie sont disponibles, et les dons collectés seront redistribués aux associations présentes.