Photo en Une : © Right Where It Belongs


Passé ses premiers faits d'armes dans le hip-hop, le jeune Nantais Simon Aussel fut ensuite très vite attiré par la musique électronique. Il se forge alors une solide culture musicale qu'il utilise dans ses mixes intemporels, dans lesquels il joue avec les structures mélodiques et rythmiques. Rythmiques qu'il va fréquemment chercher du côté de la scène UK, admiratif des tenors Malaa, Hodge, ou Peverelist. C'est d'ailleurs ce dernier qui est à l'origine de sa signature sur Dnuos Ytivil  sous-label de Livity Sound – pour l'EP désormais culte Cellar Door/Porte Jaune – une production qui lui donne peu à peu une notoriété internationale. On peut aujourd'hui clairement identifier la signature musicale de Simo Cell : une electro souvent planante, parfois oppressante, triturée de toute part et riche en breaks rappelant la UK Bass, perpétuelle passerelle entre passé et futur.

Après avoir déroulé ses sets un peu partout dans le monde, le producteur nantais installé à Paris revient au pays avec les RE-CELL, cinq résidences artistiques pensées par l'association culturelle Trempolino sur plusieurs jours, pour un final qui transformera le blockhaus de La Fabrique Île-de-Nantes en un club éphémère bouillonnant. Pour la première édition du projet, le producteur étant accompagné d'un invité de choix pour chacune des cinq soirées, c'est le producteur originaire de Bristol et patron de l'écurie Timedance Batu – d'ailleurs proche de Peverelist – qui se chargera de l'épauler pour un set de 9h qui s'annonce déjà d'anthologie. Un b2b cohérent quand on connaît l'amour du producteur français pour les sonorités UK : « Le but, c'est de collaborer avec des artistes dont je me sens proche, et avec qui j'ai vocation à sortir des disques. Avec Batu, on a encore jamais partager de studio ensemble, même si on a  commencé à travailler sur des ébauches de morceaux à distance. On va passer trois jours en studio, de mercredi à vendredi. L'objectif, c'est de se donner carte blanche pour tester des nouvelles choses, et pourquoi pas essayer de finir des morceaux pour les jouer ensuite lors de la soirée. »

En amont, l'équipe de Trempolino donnera accès à Simo Cell à un studio qu'il pourra exploiter durant trois jours, pour collaborer avec les artistes qui lui sont chers et laisser libre cours à son imagination.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook de l'évènement.