Photo en Une : © Debussy

Chaque édition, c’est le même cérémonial. Las Vegas se mue pour quelques jours en gigantesque foire futuriste diffusée en mondovision. Censé donner les tendances technologiques pour le reste de l’année, ce CES fut riche en annonces sur l’intelligence artificielle, les voitures autonomes ou encore les assistants vocaux. Mais pour le domaine audio, il faudra repasser : l’édition 2018 n’est clairement pas un excellent cru. Pourtant, parmi les 4 000 exposants du salon, cinq marques réussissent malgré tout à se démarquer et toucher notre corde sensible.

Platine Technics SP-10R : l'historique

ces

Déjà présenté brièvement en août 2017, Technics a levé un peu plus le voile sur son modèle « le plus haut de gamme jamais conçu » : la SP-10R. Tout dans ce nouveau tourne-disque a été pensé pour réduire au maximum les bruits et les vibrations indésirables. Le moteur utilise un double stator et un double rotor sans noyau, tandis que le plateau est savamment alourdi par une couche de laiton de 10mm. De son côté, le bras de lecture de type S n’est pas intégré à la base, et l’alimentation électrique de la platine est logée dans un boîtier séparé. La SP-10R dispose d’un support de platine et d’une unité de commande interchangeable avec les versions précédentes – les SP-10MK2 et les SP-10MK3. Pour ceux qui ne disposent pas de ces anciennes versions, le modèle SL-1000R ajoute le bras et le système complet, mais double le prix.

Date de sortie : Printemps 2018

Prix : SP-10R $10 000 / SL-1000R $20 000

Casques Audio-Technica ATH-S200BT et ATH-ANC700BT : la valeur sûre

ces

Plutôt réputée – et respectée – dans le secteur des casques d'entrée et milieu de gamme, la marque Audio-Technica a présenté deux nouveaux modèles sans fil : le ATH-S200BT et le ATH-ANC700BT. Le premier s’adresse à un public qui souhaite faire ses premiers pas dans l’écoute Bluetooth, équipé de transducteurs de 40mm et d’une autonomie d’environ 40h pour un prix plus qu’abordable. Pour le second, le constructeur japonais muscle un peu la fiche technique, en ajoutant une technologie de réduction de bruit et une qualité Bluetooth supérieure grâce au codec apt-X. Son autonomie est annoncée à 25 heures en sans-fil avec réduction de bruit active.

Date de sortie : Printemps 2018

Prix : 69 et 219

Enceinte JBL Xtrem 2 : le consensuel

ces

Pour 2018, JBL a décidé de renouveler l’ensemble de sa gamme d’enceintes portables : la Go, la Clip et l’Xtreme. Sans surprise sur le nom, voici donc la Xtreme 2. Cette nouvelle mouture affiche un design plus arrondi et une qualité audio promettant un son 3D. Étanche et dotée d’une autonomie de 15h, la Xtreme 2 peut se coupler avec ses consœurs pour faire plus de bruit, et possède également une sangle de transport qui dissimule... Un décapsuleur. Une enceinte qui ne se destine donc pas à être utilisée le matin dans sa salle de bain.

Date de sortie : Été 2018

Prix : 299

Ecouteurs intra-auriculaires Sony WF-SP700N : l'habitué

ces

Sony est un constructeur qui déçoit rarement au CES. La firme vient toujours avec une hotte remplie de produits divers : barre de son, casque, vidéoprojecteur, téléviseurs… Pour la partie audio, ce sont les WF-SP700N qui sortent du lot. Initialement dédié aux sportifs, ce produit peut aussi, selon nous, devenir l’accessoire quotidien des friands d’intra-auriculaires. Résistants aux éclaboussures, et donc à la pluie, les WF-SP700N se parent d’une annulation digitale des bruits extérieurs – technologie habituellement réservée aux casques. Dommage que l’autonomie annoncée ne soit que de trois heures. 

Date de sortie : Printemps 2018

Prix : 160

Casques Debussy "Prelude" et "Clair de Lune" : l'innovant

ces

La voilà (enfin), notre innovation en matière de matériel audio ! Pas farouche, la start-up française Debussy se lance dans le marché ultra-concurrentiel des casques haut de gamme. La jeune entreprise française a présenté trois prototypes hors de prix : le Prélude ($500), le Clair de Lune ($1 500) et le Nathaniel ($5 000). Outre le fait qu’ils soient plaqués or et garnis de velours, qu’est-ce qui explique ce coût faramineux ? Sur la face externe d’une des oreillettes se dresse un étrange écran OLED, où se trouve à l’intérieur une puce 4G/Wi-Fi.

La révolution de Debussy est de vouloir rendre le casque totalement autonome de son support d’écoute. L’utilisateur pourra donc profiter de sa musique en streaming sur Spotify ou Deezer – ou alors sur une playlist perso, puisque l’objet possède sa propre mémoire interne de 32 Go. Et pas la peine de devoir enlever son casque pour changer de son ou lancer une application musicale ! Doté d’une reconnaissance vocale et d’un assistant intelligent, tout se commande à la voix ou au doigt directement sur l’écran. Bluffant ! Encore à l’état de projet, la campagne de financement sur Kickstarter commence en mars prochain ; si tout se déroule bien, les casques arriveraient sur le marché d’ici 18 mois. On en reparle donc au CES 2019 !

Date de sortie : courant 2019

Prix : N’y pensons pas pour le moment.