Photo en Une : © D.R.

C'est en compagnie d'une trentaine d'artistes que le club a été inauguré, avec notamment Nils du label et disquaire Hard Wax ou Spatz Habibi, dont on a pu apprécier la douceur downtempo orientale sur des podcasts estampillés Disco Halal ou Laut & Luise. Un pont entre les genres qui caractérise le leitmotiv du nouveau club de Neukölln, venu par-delà le Bosphore où l'Arkaoda, premier du nom, a été fondé en 1999 pour "soutenir la musique indépendante, chercher la nouveauté et la singularité."

Comme souvent à Berlin, le club investit un lieu inattendu, laissé en friche : c'est un ancien bowling, déjà reconverti en bar/club par le Schiefe Bahn - Miss Tipsy, qui accueille les danseurs depuis le 5 janvier.

Pour rester informé de la programmation de l'Arkaoda Berlin, rendez-vous sur leur page Facebook.