Photo en Une : © Karlovy Lazne

Robots ménagers, médicaux ou encore humanoïdes, la création de ces appareils est en constante évolution dans nos sociétés. Alors qu'il s'attellent désormais à la composition musicale, la suite logique semble être qu'ils s’invitent désormais derrière les platines en prenant la place des DJs. C’est ce a quoi a récemment pu assister le public du club Karlovy Lazne, à Prague. 

Le club a employé une entreprise de robotique pour concevoir ce robot spécifiquement pour le DJing. Il s'agit d'une adaptation d'un bras KUKA notamment utilisé dans l'industrie automobile. Une technologie particulièrement adaptée à la diversité et précision des mouvements que doit pouvoir effectuer un DJ : Ford avait déjà reconverti un robot de sa chaîne de production en pro du scratch pour le lancement de la Ford Fiesta en 2016. 

La machine en question s’apparente donc à un bras mécanique apte à choisir et jouer des titres à l’aide d’une pince. Le robot est également capable de scratcher et même d’effectuer certains mouvements de danse. Mais l'appareil n’officie pas totalement seul et partage les platines avec un programmateur en chair et en os. 

L’agence de presse Reuters s’est rendue sur place et a pu échanger avec le manager du club Adam Lipsansky qui semble très enthousiaste à l’idée de voir des robots mixer, même s’il admet que l'appareil n’est pas « capable de réagir face aux gens et face à leur façon de se comporter ». Du côté du public, les avis sont mitigés. Marcia Lopes , une touriste mexicaine de 24 ans « n'aime pas le robot ». Selon elle, « il ne peut pas ressentir ce sur quoi les gens ont envie de danser ».