Photo en Une : © Carsten Wilde


« Ces travaux consistent en une réflexion totale, on va avoir un lieu plus grand, plus beau, plus neuf », explique Sarah Clerc, chargé de la communication du club. 

Ces aménagements permettront d'augmenter la jauge du club, qui pourra accueillir 300 à 350 personnes. « La scène, qui est très en hauteur, va être rabaissée pour permettre d’avoir plus d’espace », précise Sarah Clerc. Les travaux devraient durer quatre mois environ, même si l’équipe du club ne dispose pas d’un laps de temps précis pour l’ensemble de ces modifications. 

Avant cette longue fermeture, l’équipe du Batofar organise un mois entier de closing. Pour célébrer les derniers instants du club un système d’open bar sera mis en place du jeudi au samedi. Le jeudi, l’accès au club avec boissons à volonté coûtera 30 € en prévente et 40 € sur place. Les vendredis et samedis, il faudra compter 40 € en prévente et 50 € sur place. « L'open bar, c’est simplement pour faire profiter notre clientèle avant la fermeture. Ce mois de closing est aussi l’occasion de mettre en avant de nombreux collectifs, c’est un peu comme un grand pot de départ. » 

Pour ce mois de janvier, la programmation des soirées se veut éclectique. Le vendredi 5, le label Pont Neuf Records investira le Batofar pour la release party du second opus French Kicks du duo parisien Alva. Ils mèneront la soirée aux côtés d’Art Of Tones, Flabaire et Tour-Maubourg. Aux manettes de la soirée FUNK DA BOAT du samedi 20 janvier, on retrouvera E da Boss, DJ Suspect et Gones. Sans oublier la soirée dub samedi 27 janvier, assurée par Highly French Dub, Khoe-Wa Dub System et des guests. 

Au total, une quinzaine de soirées s'enchaîneront pendant près de quatre semaines au Batofar. Entre house, techno, dub, trance ou encore minimale il y aura de quoi satisfaire un large spectre de mélomanes.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du Batofar, juste ici.