Photo en Une : © DR

L'équipe du Marvellous, qui se cache également derrière le Big Bang Festival, a dévoilé au compte-goutte la programmation de cette nouvelle édition. Quelques artistes attendent encore d'être dévoilés, mais l'on en sait largement assez pour s'enthousiasmer de retourner fouler le sable de la plage de Torcy.

Les deux premiers headliners annoncés n'étaient autres que Boris Brejcha et Stephan Bodzin. D’un côté, le plus célèbre des artistes masqués de la scène minimal et melodic techno, que l'on retrouve souvent aux côtés d'Ann Clue, également à l’affiche du festival. De l’autre, l'Allemand Stephan Bodzin, boss du label Herzblut fondé en 2006, qui se produit en live depuis près de dix ans et oscille entre techno, minimal et électro. Après sept ans sans albums, il a sorti son dernier opus « Power of ten » en 2015. Reinier Zonneveld (Stil Vor Talent), Egbert (Gem Records, Cocoon), Secret Cinema (Gem Records) viendront quant à eux représenter le son de la tech house/minimal hollandaise.

Toujours dans une veine minimal, l'on comptera sur le vétéran chilien Luciano. Débarqué depuis Santiago de Chile sur la scène internationale au milieu des années 90, le producteur partage bon nombre de traits avec son compatriote et acolyte de B2B Ricard Villalobos : le label Cadenza, qu'il a cofondé et sur lequel il signe l'album Achso de Villalobos (ainsi que des releases de Loco Dice ou Rhadoo), tout comme une capacité à retourner tant les clubs d'Ibiza - le Pacha ou le Space, dont il a été résident - que les dancefloors les plus exigeants avec des sélections 100% vinyle. Dominik Eulberg (Traum Schallplaten, Cocoon) représentera un versant plus mélodique et ciselé, puis vient le fondateur du label Rukus, Matador pour un set plus bastonnant. Passé par les maisons M_nus et Cocoon, ses tracks percutants lui valent aussi d'être signé sur le très techno Perc Trax de Perc pour une poignée d'EP.

De quoi préparer la plage de Torcy à affronter Pfirter, fondateur du célèbre label MindTrip Rec où il a notamment signé des artistes tels que Oscar Mulero, Lucy, Chris Liebing, Tripeo et Markus Suckut. Pour les amateurs de son big room, place à Enrico Sangiuliano. Riche de nombreuses productions et reconnu internationalement depuis son remix du son « Can You Hear Me » de DJ Boris sur Alleanza, l’artiste italien a sorti un nouvel EP « Astral Projection » sur le label Drumcode cet été. Pour les amateurs de techno martiale et underground, c'est le set de SNTS qu'il ne faudra pas manquer. Signé sur son propre label éponyme, l'artiste y a déjà eu les honneurs d'être remixé par Shifted.

La dizaine d'autres artistes déjà annoncée, ainsi que la billetterie, est à retrouver sur la page Facebook de l’évènement.