Photo en Une : © D.R.

Par Briac Julliand

Du 20 au 24 juin, le presque fantomatique village de Saint-Jean-de-Laur (Midi-Pyrénées) sera le théâtre d’un des festivals les plus discrets de France, qui vient d'annoncer sa première salve d'artistes.

Cette année, les heureux détenteurs de places se presseront devant la house de John Talabot, tête d’affiche de cette nouvelle édition et parrain, en quelque sorte, de toute une scène électronique transversale et pointue, dont il a contribué à populariser les tracks dans ses sets ou sur son label Hivern Discs, que l'on retrouvera programmée au Monticule. Du label de Tel-Aviv Malka Tuti, phare de l'indie dance représenté ici par ses fondateurs Katzele et Asaf Samuel, ainsi que par Khidja et sa synthwave aux accents orientaux, à la Française Oko DJ (BFDM), les amateurs de DJ sets hors des sentiers battus seront servis. Dans la même veine, l'on retrouvera aussi Die Wilde Jagd et Lena Willikens, respectivement résidents du club berlinois Die Wilde Renate et du Salon des Amateurs de Düsseldorf, chez qui la techno se mêle au krautrock, à l'EBM et à la new wave.

Le trio berlinois FJAAK de Monkeytown Records présentera quant à lui son live rodé sur les scènes des festivals toute l'année depuis la sortie de son premier LP, face aux énormes nappes de synthés de Vactrol Park, récente recrue d'ESP Institute, bastion de la balearic et de tout un pan leftfield de la dance music. Une nouvelle édition qui semble renouveler ce qui était déjà un excellent line-up l’an passé (Young Marco, Red Axes, Gilb'R, Rødhåd...). Avec son cadre naturel unique et ses activités de plein air (piscine, canoë, yoga…), le Monticule Festival promeut des concerts en comité réduit. Sans rien perdre de sa singularité, une édition 2018 des plus savoureuses se profile.

Monticule Festival, du 20 au 24 juin 2018 au Domaine de Gayfié (46 260, Saint-Jean-deLaur). Blind tickets épuisés, pass Early Bird en vente.