Photo en Une : © DR

En juillet dernier l’association avait lancé la campagne « Music Minds Matter » avec pour objectif, notamment, de lever les fonds nécessaires au lancement de ce nouveau service. C’est chose faite. Avec un investissement initial de 100 000 £ et de multiples dons, l’équipe d’Help Musicians a finalement réussi à mettre en place sa ligne d'assistance gratuite. Une campagne largement soutenue par des figures de la scène électronique comme Nicole Moudaber. 

Entre thérapie et conseil, Music Minds Matter s’adresse à tous les professionnels de la musique. Ce système permet aussi de s'informer sur des questions juridiques, l’accès aux subventions et autres sujets parfois mal maîtrisés par les artistes, et qui sont souvent des causes d'anxiété conduisant à des troubles psychologiques. Une fois que le service sera durablement implanté au Royaume-Uni, les membres de l’association souhaiteraient le diffuser à l’aide de partenaires aux Etats-Unis, Canada, Australie et en Nouvelle Zélande.

En 2016 l’association caritative Help Musicians avait déjà fait parler d'elle en publiant les résultats de son étude Can Music Make You Sick ?  Un bilan mené auprès de 2 211 musiciens et professionnels de la musique, qui soulignait notamment que 71% des personnes interrogées pensent avoir souffert de crises d’angoisse ou d’attaques de panique. Elles étaient également près de 65% à avoir souffert de dépression. 

   A lire également 
Les DJs et musiciens seraient trois fois plus exposés à la dépression que la moyenne

Plus récemment cette année, Help Musicians UK a collaboré avec l’Association for Electronic Music autour du documentaire « Why we DJ - slave to the rythm ». Le documentaire diffusé au mois d’octobre et disponible sur YouTube met en lumière les risques que peuvent avoir la célébrité et un rythme de vie intensif sur la santé physique et mentale des artistes.