Photo en Une : © 3e scène

Après la création de la plateforme, pourquoi avoir choisi de mettre en place le festival du même nom ?

L'Opéra de Paris avait envie de faire découvrir au public une forme nouvelle de festival mélangeant le cinéma, la danse, la musique dans un espace conçu pour présenter les images autrement que dans une salle de cinéma, notamment des projections à 360° pour certains films. C’est une façon de prolonger l’expérience numérique en offrant la sensation de projections exceptionnelles simultanées.

Comment avez-vous construit la programmation ?

Tout d'abord, nous nous sommes associés au conseiller artistique Matthieu Orléan, qui est un collaborateur de longue date de la Cinémathèque de Paris. Connu pour son savoir-faire dans la mise en valeur d'images, il a choisi la moitié des films proposés par les artistes sur la plateforme, en programmant ceux qui faisaient le plus sens pour le festival. Ensuite, nous voulions une certaine cohérence entre les projections. Nous avons trouvé qu'il y avait une certaine cohésion entre les créations de Mathieu Amalric, Fanny Ardant ou William Forsythe par exemple. Pour finir, nous voulions montrer que l'Opéra de Paris peut aussi explorer les domaines de la danse et de la musique sous d'autres angles – concert d'Abd al Malik mêlant musique et projection à 360°, spectacle de krump, spectacle de danse hip-hop fait par des enfants.




Pourquoi avoir choisi la Gaîté lyrique ?

Je pense que pour tous, la Gaîté Lyrique est par définition le lieu parisien qui incarne le numérique et la modernité. C'est un "lieu-média" qui offre de nombreuses possibilités, par exemple la projection sur un mur haut de 21 mètres, ce qui n'aurait pas été possible dans une salle de cinéma classique.

Le milieu de l'Opéra est souvent perçu comme très traditionnel et semble s'adresser à un public averti. Comment faites-vous le lien entre tradition et modernité dans cette première édition ?

L’idée était de créer une familiarité avec l’art qui passe uniquement par le Web, sans demander aucune autre démarche comme celle d’aller dans un lieu, d’acheter des billets, de se renseigner sur une programmation. Les films de la 3e Scène sont très variés, puisque les artistes qui les font viennent d’horizons très différents, du cinéma, de la danse , de l’art contemporain… Ces films sont faits dans l’esprit inverse de ce que vous appelez la tradition, il s’agit de surprendre, d’éveiller la curiosité et de créer une rencontre, de susciter l'intérêt des non-initiés en quelque sorte.

Quelle est la partie du festival dont vous êtes le plus fier et qui vous rend le plus impatient ?

Selon moi, la rencontre entre krump et danse contemporaine imaginée par le réalisateur Clément Cogitore et les danseurs de son film Les Indes Galantes est bien parti pour marquer les esprits. Une expérience spectaculaire et inédite à ne pas rater ! Né dans les quartiers pauvres de Los Angeles, le krump est danse hybride et énergique à la croisée du hip-hop et de la danse africaine. La création proposée par le festival va conduire à des rencontres, va permettre de mettre en lumière des familiarités avec la danse contemporaine, comme l'important rôle de l'impro par exemple.




Quels sont les trois arguments que vous utiliserez pour motiver des spectateurs qui hésitent à se rendre au festival ?

- Découvrir un nouveau format de festival, qui propose simultanément des films, des concerts, et des performances dansées.

- Avoir l'opportunité de voir pendant quelques heures le travail d'artistes majeurs ou inconnus, tous réunis autour du même projet grâce au numérique. Avoir une sensation de la création d'aujourd'hui.

- Accompagner et soutenir une aventure, un projet qui n'a pas d'équivalent sur le Web en France ou à l'étranger. Aucun site ne propose des oeuvres de tels artistes gratuitement, sans publicité, dans le seul but de les faire connaître et de les partager.

Le trailer du festival :

?rel=0&hd=1&modestbranding=1">?rel=0&hd=1&modestbranding=1" />





Infos pratiques :
Festival 3e Scène à la Gaîté Lyrique
➤ Dates : du vendredi 8 au dimanche 10 décembre 2017
➤ Lieu : LA GAÎTE LYRIQUE 3 bis rue Papin 75003 Paris
01 53 01 51 51
➤ Tarif : entrée libre et gratuite pour le parcours de projection et les performances.

Billetterie pour le concert d'Abd al Malik, juste ici.

L'event Facebook