L'édition hivernale d'Astropolis n'a jamais voulu souffrir la comparaison avec son pendant estival. Cette année encore, les organisateurs ont mis le paquet pour offrir plus qu'une simple vingt-troisième édition "virgule cinq", du 21 au 26 février. 

Niveau concerts, le vendredi 23 sera placé sous le signe de la techno et de l'électro, avec le pionnier de Detroit DJ Stingray et ses 30 ans de carrière qui lui permettent de tutoyer les sommets du genre. Il incarnera le gratin de cette soirée avec Charlotte de Witte, qu'il n'est même plus pertinent de qualifier d'étoile montante tant la Belge et sa techno martiale enchaînent les dates à tout juste 25 ans. Ce vendredi sera aussi l'occasion d'assister à une performance du prolifique et excentrique sorcier Legowelt, mais aussi du vieux briscard anglais Oliver Ho, avec son projet Broken English Club tourné vers la techno industrielle.

Niveau découvertes, ce sera la première en France du one-man-band Look Mom No Computer et ses machines DIY. Chose assez rare pour être signalée, les deux batteurs de Deux Boules Vanilles squatteront la scène de la Carène accompagnés de leurs synthétiseurs analogiques et de leur techno improvisée. Enfin, la digger belge Gigsta, qui avait fait l'ouverture de l'édition estivale l'an dernier partagera les pépites de son énorme collection de vinyles dans un mix éclectique.

   A lire également
Gigsta, la plus berlinoise des DJ's belges en 1H de basses sauvagement futuristes

Mais la tête d'affiche de cette édition sera incontestablement le légendaire Kerri Chandler, au Bunker Palace le samedi. Le fondateur de la deep house new-yorkaise sera pour la première fois en Bretagne pour incarner une soirée house qui s'annonce mémorable. Il partagera la soirée avec Hunee, un autre expert du genre, pierre angulaire du label Rush Hour. Sera aussi de la partie le jeune anglais O'Flynn, récente signature de Ninja Tune, et son afrohouse tribale ainsi que le Camion Bazar et son bordel électronique. Sans oublier le Sonic Crew, parent du festival, qui viendra se faire chouchouter par le public comme d'habitude.

L'Astroclub, qui permettra à ceux qui sortent tout juste de la Carène de poursuivre la soirée en face à la Suite, sera dédié à la scène bretonne, avec une carte blanche pour les artistes locaux : Carlton, Too Smooth Christ, Signal ST, Le Matin, Soul Edifice et Kmyle d'Astropolis Records blanceront leurs beats du terroir jusqu'à 7h.

Dans le même esprit, la fête se poursuivra le dimanche au bar le P'tit Minou avec des artistes du coin.

Moins dancefloor, le jeudi 22 sera l'occasion de voir une délocalisation du projet Variations de Sourdoreille. La productrice française emblématique Chloé sera accompagnée de la percussionniste bulgare Vassilena Serafimova pour reprendre l'oeuvre de Steve Reich au Mac Orlan.

Mais aussi des conférences, des projections, une masterclass sur Ableton avec Kmyle, le showcase de Velizion avec leurs machines analogiques...

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook d'Astropolis.