Photo en Une : © La République des Pyrénées

La plate-forme en ligne des diggers de la Chinerie dénichait en juin dernier un track qui allait devenir l'un de leurs beaux succès (770 000 vues sur YouTube). Paru sur la chaîne de streaming Houseum, qui sort régulièrement en licence non exclusive des démos d’artistes émergents, "Ce Bon Vieux Jean Lassalle" du jeune Vanderkraft avait bien tourné dans les sonos, avec son extrait de discours du député – actuellement visé par une série d'accusations de harcèlement sexuel – et ancien candidat aux présidentielles 2017, immédiatement reconnaissable. Un parfait exemple du son de cette nouvelle vague française, portée notamment par le label D.KO, qui ponctue ses grooves à l'ancienne, ambiance Mahogani Music et booty house, de samples décalés dans la tradition de Motorbass. 

   A lire également :
Quand Jean Lassale découvre la house en écoutant ... "Ce Bon Vieux Jean Lassalle"

Arrivé jusqu'au oreilles de Lassalle en personne, le track sera prochainement édité en vinyle sur l'EP Au-delà des mers qui comportera deux autres titres, "La Romance" et "Kimono Doux". Prévu pour le 26 janvier 2018, il s'agira de la première sortie du le label normand Planet Gwer. Vous savez quoi faire de vos économies de Noël.