Photo en Une : © Yoyo

Élargissant chaque jour un peu plus leur cercle de fidèles, les soirées dubstep et drum’n’bass sont l’occasion de se perdre dans les multiples nuances de ces genres trop souvent catalogués. Pour sa première soirée Oxygen, le label Electronyze Me invite quelques (très bons !) exemples à venir incendier la scène du Yoyo. On retrouvera notamment le pilier que représente Friction dans la galaxie UK bass. Mondialement reconnu pour sa productivité ou ses mix sur BBC1, le boss du label d’n’b anglais Shogun ne sera à rater sous aucun prétexte, le producteur ayant pour habitude de ne pas faire dans la demi-mesure. Il faudra aussi compter sur le talent du duo Bare Noize du label dubstep Buygore qui mêle avec aisance rythmes tapageurs et mélodies rêveuses, et dont la faculté à générer les pogos n’est plus à prouver.

Très apprécié pour le soin qu’il porte aux visuels qui accompagnent ses sets, le duo strasbourgeois qui monte Extra Terra (ils ont collaboré avec plusieurs prestigieux labels du genre comme Play Me Records ou Otodayo) viendra présenter sa vision de la bass music à travers un show épileptique entre hybrid trap, dubstep, et bass house. Plus connu pour sa carrière d’humoriste que pour son travail dans la musique électronique, Gaël Mectoob (Baptiste & Gaël, 10 minutes à perdre, Studio Bagel) n’en est pourtant pas à ses premiers faits d’armes et s’est forgé une solide réputation en écumant les soirées dubstep parisiennes. Le bonhomme, qui a signé depuis peu sur le label Château Bruyant, viendra lui aussi présenter ses nouvelles créations. Enfin, Electronyze Me sera représenté sur scène par ses deux nouvelles recrues que sont le Parisien Just Kill Music, et Data Wave qui emportera la foule dans des contrées cosmiques avec son projet Rune.

Outre une programmation des plus rafraîchissantes, la soirée sera placée sous le signe du respect de la planète et de notre environnement. Les organisateurs ont en effet eu la bonne idée d’imaginer un événement totalement écoresponsable. Le public sera donc invité à une consciencieuse collecte de ses déchets qui ira des verres consignés à la collecte de mégots de cigarettes avec le soutien de l’entreprise de recyclage innovante TerraCycle. Aussi, chaque entrée permettra de planter un arbre pour compenser l’empreinte carbone de la soirée. Enfin, les organisateurs s’engagent à reverser une partie de leur chiffre d’affaires à des associations humanitaires investies dans la défense de la nature. Aller défier le caisson pour sauver la planète, que demander de plus ? On espère que ce genre de belle initiative sera reprise par le plus grand nombre à l’avenir.