Photo en Une : © Ben Thomas

L’arrivée du MUTEK sur le golfe persique ne s’est pas faite par hasard. A Dubaï, l’Analog Room était déjà réputée pour sa programmation et ses sensations fortes en matière de musique électronique. Mehdi Ansari, cofondateur du club, a donc tout naturellement été choisi pour piloter la nouvelle antenne du festival. « Nous amenons le MUTEK à Dubaï, explique Mehdi Ansari, parce que nous sommes témoin du potentiel et de l’intérêt porté par les gens à enrichir la culture musicale, artistique et digitale de la ville ─ qui en est encore à ses premiers jours. »

Pour sa première, le MUTEK fait appel à l’une des figures les plus emblématiques de la techno : Jeff Mills. Tête d’affiche de cette édition, il sera également accompagné de Dasha Rush, pour une techno berlinoise profonde. Garants de l’identité MUTEK et du savoir-faire du festival international, DJ’s, VJ’s et équipes en charge de la scénographie arriveront tout droit de Montréal pour s’occuper de l’ambiance générale. L’artiste Hugues Clément, déjà présent sur l’édition québécoise de cette année, viendra illustrer le festival de ses mappings uniques. Côté local, le MUTEK.AE recevra le groupe Abri and the Dreamfleet, plus orienté musiques du monde, entre reggae, soul et electro pop. Les compères de Volt Music ─ label vinyl only de Dubaï ─ Siamak Amidi, fondateur, et Nasrawi, également signé sur le Pampa Records de DJ Koze, partageront leur éclectisme musical, tantôt ambient techno, électro ou bass music. A noter que toutes les performances du festival ─ excepté celle de Jeff Mills ─ seront des live.

Pour retrouver l’intégralité des informations, de la programmation et des modalités du festival, on vous invite à vous rendre sur le site du MUTEK.AE.