Photo en Une : © Merci

L’idée initiale des soirées MERCI ne change pas : le public vient danser le temps d’une soirée gratuite sans savoir qui se cache derrière les platines… Et sans même voir le booth. Du DJ, les gens apercevront au plus les chaussures ─ durant la première saison, un grand rideau dissimulait l’artiste pour n’en montrer que des ombres chinoises. Cette année, le tissu qui faisait office de camouflage laisse sa place à un écran de télévision géant qui diffusera ces mêmes ombres et des visuels sous la forme d’un mapping rétro. « On ne regarde plus la télé seul chez soi le jeudi, mais en dansant ensemble au Badaboum ! »

   À lire également
À Paris, le nouveau club éphémère 824 heures interdit les photos et confie sa prog' au Camion Bazar

A l’instar du nouveau club 824 Heures, les soirées MERCI ne donnent pas trop dans la communication. Tout ce que l’on sait, c’est qu’elles ont lieu les jeudis soirs, de 23h30 à 5h du mat’, et que les DJ’s invités seront accompagnés des résidents du Mellotron et de Sundae. Pour ce qui est de la qualité de la programmation, on peut y aller les yeux fermés : l’année dernière, l'on a pu y écouter la famille D.KO Records en la personne de Mad Rey, La Mamie’s, un b2b flamboyant de Louise Chen & Bambounou et plein d'autres...

La saison a déjà commencé, et le club vous attend de pied ferme pour le cinquième épisode qui aura lieu jeudi 26 octobre. Pour toutes les autres informations, rendez-vous sur la page Facebook de MERCI.