Photo en Une : © Ravelations


“Si je mens, je vais en after”, tel est le dicton de Ravelations, le webzine qui parodie sans répit l'actualité du milieu de la musique électronique. Il n’y a que sur ce site que l’on peut découvrir les 5 différences entre un poulet et une table de mixage ou encore lire qu’un nouveau Berghain va ouvrir en Corée du Nord. Voilà maintenant 4 ans que Ravelations sort les infos (ou plutôt les infaux) les plus extravagantes de la technosphère.

Pour fêter son anniversaire, le webzine satirique organise une tournée de soirées, avec des line-up bien plus sérieux que sa ligne éditoriale. La première date aura lieu à Paris, le 4 novembre au Badaboum avec D’Julz, figure historique de la house française et résident des Bass Culture au Rex Club depuis 20 ans, Grego G de chez CrazyJack, Eric Labbé aka le Poison Gauchiste, et le Ravelations Big Band, soit lorsque les deux rédacteurs en chef passent derrière les platines.

   À lire également
20 ans de soirées Bass Culture au Rex par leur mythique résident D'Julz

Pour vous donner la force de danser jusqu'au petit matin, une exposition des punchlines #entenduenafter est également prévue, avec des slogans motivants type "Dans le doute, rajoute", "On n'est pas là pour être ici" ou "Il est trop tôt pour rentrer et trop tard pour regretter". Des préceptes que vous pourrez choper en T-shirt au premier étage du club, où Ravelations monte un stand avec la marque Tealer.

La tournée continue en passant par Le Rex à Toulouse, où The Driver aka Manu le Malin est attendu pour un délicieux set deep house (ou pas) le 18 novembre, puis par le Redgate à Bordeaux, la Warehouse à Nantes, le Telephone Rose à Annecy et et le Bellona à Lyon. Les line-up de ces dernières dates seront annoncées prochainement sur le site de la tournée, et d'autres événements sont déjà dans les tuyaux pour 2018.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer