Photo en Une : © DR

Borusiade 

Originaire de Bucarest, Miruna Boruzescu aka Borusiade, a été l’une des premières femmes DJ roumaines, une activité qu’elle occupe depuis près de quinze ans. Elle officie sur le label allemand Cómeme, fondé en 2009 par Mathias Aguayo. Sa musique se résume en une techno minimale, teintée par des sonorités de dark disco ou d’acid. Cette année, la DJ a notamment sorti un EP sur l’excellent label Cititrax.

 

Tshegue 

Tshegue est né de la rencontre entre Faty Sy Savanet et Nicolas Dacunha aka Dakou. Faty a grandi au Congo, avant d’arriver à Paris et d’être repérée avec son groupe garage, Jaguar. Nicolas, originaire de Paris, est percussionniste. Ensemble, ils ont sorti cette année leur premier EP « Survivor » chez Ekler’o’shock. Une production aux influences techno, rock, mais aussi inspirée par les musiques cubaines et congolaises. 

Ghetto Kumbé  

Le trio Ghetto Kumbé (Carlos Puello, Andrés Keyta ainsi qu’Edgardo Garcès) puise une partie de ses inspirations dans la musique caribéenne et africaine. Trois compères, qui offrent un mix entre house et beats futuristes, avec des rythmes traditionnels ouest-africains et colombiens. Le tout, dans une atmosphère électrisante. 

Sabrina & Samantha

Derrière ce nom trompeur se cachent Laurent Bardainne, cofondateur de Poni Hoax, Limousine et Lost, ainsi que Julien Briffaz, cofondateur de Tekel et Bot’ox. Les deux touche-à-tout parisiens ont sorti un premier EP cette année, intitulé « Kheops ». Une électro moite et sensuelle, teintée d’acid. 

Kiddy Smile 

Jeudi 7 décembre, Kiddy Smile, danseur, styliste, musicien, DJ et figure du vogueing investira le Hall 8 du parc expo, pour un mix teinté de garage et de ghetto house. Sa dernière production « Teardrops In The Box » est signée sur le label anglais Defected Records.

Fourmï Rouz 

Originaire de l’île Maurice, Logeshen Moorgan aka Fourmï Rouiz est DJ depuis une dizaine d'années. Globe-trotter invétéré, il passait le bonjour à Trax en fin d’été dernier, avec un podcast entre house, tropical, breakbeat et lounge, à retrouver juste ici

Josey Rebelle 

La Londonienne Josey Rebelle a rapidement su se tailler un nom dans le milieu de la musique électronique. Elle a joué dans des clubs incontournables, comme le Berghain, le club De School d’Amsterdam ou le regretté Plastic People à Londres. En 2010, elle était même à l’affiche de la toute première Boiler Room. Dans ses mix, l’Anglaise se plaît à explorer de nombreux styles entre disco, house et techno. 

Nakhane 

Cette année, c’est lui qui sera le résident du projet « création » des Trans, où des artistes proposent des créations exclusives à l’occasion du festival. Pendant cinq jours, l’artiste sud-africain investira la scène de l’Aire Libre. Également auteur et acteur, Nakhane compose une musique inspirée par l’électro, le rock, mais aussi et grandement influencée par les racines musicales de son pays d'origine. 

SAMA' سماء

Il y a une dizaine d’années, elle fut la première femme DJ en Palestine. Membre du Jazar Crew, elle est l'une des figures de la techno à Ramallah. Officiant jusqu’en 2016 sous le pseudo Skywalker, Sama Abdulhadi revient désormais sous le nom de SAMA' سماء. Offrant une techno froide et minimale, elle fera vibrer les murs de la Green Room samedi 9 décembre. 

Voiron

Voiron est un DJ bien connu de la scène électro française. À ses débuts, l'artiste faisait partie du duo HTTP (House To The People). Fan de Dopplereffekt, Global Gon ou encore Aphex Twin, le Français aux influences techno oscille entre acid et électro. Il a notamment signé sur le label Concrete Music, ainsi que sur Cracki Records.  

Retrouvez l'intégralité de la programmation des Trans juste ici