Photo en Une : © DR

À quoi bon posséder 200 000 vinyles, si personne ne peut les écouter ?  C’est une question à laquelle la bibliothèque de Boston a su répondre, en numérisant l’ensemble de sa collection sonore. « Ce n’est pas suffisant de posséder ces vinyles, nous devons faire en sorte qu’ils soient accessibles, de la façon la plus large possible » a confié Laura Irmscher, responsable des collections de la bibliothèque, au média américain wbur

Cette initiative résulte d'une collaboration avec l'Internet Archive, une bibliothèque web à but non lucratif. Les vinyles en question s’étendent sur une bonne partie du 20e siècle, avec une variété de genres allant de l’opéra à la pop, en passant par le jazz. Le transfert de ces archives fait plus largement partie du Great 78 Project, qui vise à collecter, cataloguer et numériser des millions de disques vinyles. Un projet né de la collaboration entre Internet Archive et l'organisation new-yorkaise ARChive of Contemporary Music. A l'heure actuelle, plus de 50 000 disques 78 tours sont déjà disponibles gratuitement sur le site

En France aussi, la numérisation des archives représente un enjeu pour les collections. Au mois de septembre, Radio France se séparait ainsi de 10 000 de ses vinyles, qu'elle possédait en double ou en triple. Les bénéfices de cette vente servaient en partie à la numérisation des collections. 

D'autres structures ont plus de mal à initier un projet de numérisation. Le musée national des arts asiatiques - Guimet, par exemple, possède un impressionnant fonds sonore datant des années 1930, malheureusement trop fragile pour être accessible au public. « Un projet de numérisation est en cours, mais pour l’instant nous ne pouvons toujours pas partager ces archives. Je trouve qu’en France on a beaucoup de retard à ce sujet, comparé à des pays comme les Etats-Unis par exemple » déplore Sophie Makariou, présidente du musée.

Toutefois, des événements permettent déjà au public d'avoir un aperçu des collections françaises. C'est le cas des Siestes électroniques, le festival toulousain qui s'est associé au musée du quai Branly - Jacques Chirac en invitant chaque été, depuis 2011, des artistes à retravailler et faire découvrir le fonds ethnomusicologique du musée au plus grand nombre.