Photo en Une : Mozinor © D.R.

Après une première soirée en septembre 2015, Sport National réinvestit le toit de la célèbre zone industrielle Mozinor à Montreuil. Lieu fondateur de la rave en France, le bâtiment a été conçu dans les années 70 par les architectes Claude Le Goas et G.-P. Bertrand.

Vingt ans plus tard, des organisateurs de soirée sont tombés sur cette immense zone industrielle alors à l'abandon. Pendant près de quatre ans, Mozinor deviendra le lieu incontournable du mouvement rave à Paris. Entre 1991 et 1994, une fête est organisée toutes les trois semaines dans la zone industrielle, avant de devoir baisser le rideau.

Vingt ans après, l'évènement Mozinorium a lieu dans le cadre des journées portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil. Et si le collectif a réussi à dégotter ce fameux spot, c’est grâce à l’Ecodesign FabLab, un espace de fabrication dédié à l'éco-design, qui a accepté d’ouvrir ses portes. « Avec Manon, qui fait également partie du collectif, on lisait le livre Electrochoc de Laurent Garnier. Il parlait des soirées à Mozinor et du fait qu’il n’y avait jamais joué. On habitait pas loin de Montreuil donc on a décidé d’y faire un tour. On est arrivé sur cet énorme rooftop avec une vue panoramique sur l’Est de Paris. Sur la soucoupe, on a chopé le nom de l’Ecodesign Fab Lab. C’est comme ça que ça a commencé », raconte Arnaud Guerry, membre du collectif. A l’intérieur de la soucoupe nichée sur le toit du Mozinor, le collectif proposera 9 live et 2 DJ sets, dans une ambiance mêlant électroacoustique, noise, expérimental, ambient et dub techno.  

   A lire également
C'est quoi ton crew ? Sport National, la techno divergente 

Samedi après-midi, on retrouvera trois artistes du label Ōtium : Vâyu, JPLD ainsi que Asfa, dans une atmosphère rythmée par une musique essentiellement ambient. Le producteur et hacker français Cyberlife, ainsi qu'Armand Lesecq et sa musique électroacoustique, seront également de la partie. 

Dimanche, on comptera un DJ set de Manon et Arnaud aka _welgry, tous deux à la tête du collectif. « Avec Manon, on produit un set issu des disques qu’on a chopé cet été en Scandinavie, l’ambiance sera très atmosphérique », confie Arnaud Guerry. Le closing de ce week-end sera mené par la musique noise de Terdjman et Paulie Jan qui forme le duo Dentelle. 

Côté scénographie, Sport National s’est associé à la Tête dans les nuages, une jeune marque qui crée des bean bags, ces coussins géants construits sur la base de produits upcyclés, avec des emballages en polystyrène ou encore des toiles de montgolfière. « Un pouf peut accueillir jusqu’à trois personnes. On est sur un type de musique qui ne se danse pas ou peu, c’est une autre manière d’aborder la place du public », précise Arnaud.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement, juste ici