Photo en Une : © DR


Créée le 12 janvier de cette année, la Plateforme Nationale de la Vie Nocturne (PNVN) réunit élus, organisations professionnelles et citoyens et favorise leur rencontre et leurs échanges. C’est dans cette volonté que la PNVN organisera chaque année une conférence afin de partager ses travaux et ouvrir le débat. L’objectif : aider la mise en œuvre de politiques publiques efficaces et utiles pour le territoire français. Une initiative ouverte au public et entièrement gratuite, sur inscription et dans la limite des places disponibles.

   À lire également
Paris accueille la première Conférence nationale de la vie nocturne, et elle sera ouverte à tous

La vie nocturne sera donc au cœur des discussions pendant deux jours. Une première session plénière au sujet « Ce qui se joue la Nuit : points de vue et expériences françaises et européennes » se tiendra après le discours d’ouverture de la Ville de Paris. Une deuxième fera « Etat des lieux des initiatives locales en France et en Europe », en présence de Frédéric Hocquard, Conseiller de Paris délégué à la Nuit, Amy Lamé, Night Czar de Londres et Mirik Milan, Maire de la Nuit d’Amsterdam. En fin d’après-midi, un speed meeting est prévu entre les intervenants, les membres de la Plateforme et les participants.

Le lendemain, place aux tables rondes et ateliers. Une première table ronde aura lieu dans le Grand Foyer de la Cité de la Mode et du Design, sur le sujet « Co-construire une politique de la vie nocturne, entre fantasmes et réalités », animée par la coordinatrice du projet #BordeauxLaNuit Vanina Hallab, et avec différents élus de la nuit de métropoles françaises et internationales. A l’Atelier, une autre table ronde parlera de « La Nuit, vecteur d’attractivité, de diversité et de solidarité », tenue par Michel Bourdinot, chef de projet Nuit Ville de Nantes. La dernière, plus à l’écoute de la société, portera sur « Une Nuit citoyenne et responsable », avec, comme intervenant notamment, Nicolas Prisse, président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Deux ateliers auront lieu respectivement sur les péniches de Concrete et du Petit Bain. Le premier soulève une question récente sur « l’imminence de la nouvelle réglementation en matière sonore », et fera intervenir Franck Boyat, président de l’association AGI-SON, ainsi qu’Aurélien Dubois, président de la CSCAD (syndicat) et de Surpr!ze. L’autre atelier évoquera « les dispositifs innovants en matière de prévention des conduites à risques ». Un discours de clôture des deux jours sera prononcé par Anne Hidalgo dans l’après-midi.

   À lire également
Le volume du son devra baisser dans tous les clubs et festivals de France dès 2018

Toutes les informations sur la Conférence nationale de la vie nocturne sont à retrouver sur le site de la PNVN.