Photo en Une : © D.R.

À l’origine de cette épreuve d'endurance, le collectif FTRSND (entendez Futur Sound) qui vise à fédérer et à promouvoir les artistes électroniques de Bruxelles afin de montrer que l'ancienne capitale du new beat n’a rien à envier à ses consœurs européennes. Une valorisation de la scène locale à laquelle collaborent plus de 45 collectifs de la ville, aux esthétiques nuancées, de la techno industrielle à la deep house en passant par le hip-hop expérimental. On retrouvera notamment Trahace, qui fait battre le cœur de la techno underground, et Deep in house, qui avait déjà invité Christian Löffler derrière les platines du Fuse ou Moodymann au Labyrinth Club. Contre Culture qui œuvre à la promotion d’artistes au moyen de podcasts vidéo, est également au programme. 

À l’instar du Jazz Marathon de Bruxelles qui propose un parcours musical à travers divers établissements, le Bruxelles Electronic Marathon fera lui aussi vibrer la ville entière en investissant une trentaine de lieux. La réussite de la précédente édition marque l'arrivée de nouveaux espaces (les Halles St Gery, Recyclart, Creatis, Flagey), qui rejoignent les hôtes de la première heure (le Fuse, le Mima, le Bonnefooi...). Entre deux live ou DJ sets, le BEM prévoira des étapes de ravitaillement avec des brunchs et des menus spéciaux. Une aubaine pour faire du tourisme culturel en savourant les mets et les boissons du terroir bruxellois.

Pour le parcours, la liste des collectifs et toutes les informations sur le Bruxelles Electronic Marathon, c'est à suivre sur Facebook.